Ouverture d'une enquête préliminaire sur l'explosion d'un moteur d'Airbus A380

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire suite à l'explosion en vol d'un moteur d'Airbus A380 en septembre 2017. Le super-jumbo avait réalisé un atterrissage d'urgence sur la base militaire canadienne de Goose Bay avec ses 497 passagers à bord.

Partager

Ouverture d'une enquête préliminaire sur l'explosion d'un moteur d'Airbus A380
Pourquoi la soufflante d'un des quatre moteurs de l'A380 s'est-elle décroché en plein vol ?

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire suite à l'explosion en vol d'un moteur d'Airbus A380 en septembre. Cette décision fait suite à une plainte déposée par 11 passagers pour mise en danger délibérée de la vie d'autrui, a-t-on déclaré jeudi 1er février de source judiciaire, confirmant une information du site LePoint.fr. L'enquête a été confiée à la section de recherche de la gendarmerie des transports aériens, précise-t-on de même source.

Peut-être finira-t-on par connaître les raisons de l'explosion du moteur de l'Airbus A380 effectuant un vol Air France entre Paris et Los Angeles ? Alors que 497 passagers et 24 membres d'équipage étaient à bord du super-jumbo, les pilotes ont dû effectuer un atterrissage d'urgence le 30 septembre sur la base militaire canadienne de Goose Bay. La soufflante d'un des quatre moteurs, le premier élément tournant à l'avant du moteur, s’est détachée en vol, entraînant avec elle la perte de l'entrée d'air.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L'A380 a été rapatrié en France

Cet incident reste, pour l'heure, incompréhensible. Toutes les causes sont examinées par Air France, sous la supervision du Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile (BEA) : du vieillissement prématuré d'une pièce à un défaut dans le métal en passant par le détachement d'une pièce bloquant l'axe de rotation de la soufflante.

Le BEA a décidé de procéder au dépôt du moteur ayant subi l'avarie, c'est-à-dire de retirer le restant du moteur abimé de l'aile de l'avion. Ce moteur a été envoyé dans un établissement de General Electric à Cardiff afin d'être examiné par son fabricant et des équipes du BEA dans le but de comprendre la cause de son dysfonctionnement. Le moteur endommagé a été remplacé par un autre moteur qui a été mis en état de fonctionnement afin de rapatrier l'Airbus A380 en France. Air France souhaitant réparer l'A380 afin qu'il puisse reprendre son service commercial.

Léna Corot avec Reuters

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS