Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Outscale, la filiale cloud de Dassault Systèmes, veut quintupler de taille d’ici 2025

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Après deux années de pivotement et de stabilisation de son modèle, Outscale, la filiale cloud de Dassault Systèmes, reprend son plan d’expansion à l’international. Objectif : quadrupler de taille en atteignant 750 personnes et un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros en 2025.

Outscale, la filiale cloud de Dassault Systèmes, veut quintupler de taille d’ici 2025
A l'intérieur d'un datacenter d'Outscale
© 2012 | Anthony SAVELLI pour DASSAULT SYSTEMES

Dans le cloud d’infrastructure, on connait OVH comme le champion français du domaine. Il existe un autre acteur hexagonal, certes plus petit mais tout aussi ambitieux : Outscale. Créé en 2010 par essaimage de Dassault Systèmes, il incarne le cloud souverain français  imaginé par Bernard Charles, le patron de l’éditeur de logiciels PLM, dans le cadre du projet Andromède. Une carte sur laquelle il compte jouer pour se développer dans des secteurs sensibles à la sécurité de données comme l’aéronautique, la santé ou la défense.

Dassault Systèmes, 90% du chiffre d'affaires d'Outscale

Outscale se présente aujourd’hui comme une PME de 135 personnes, dont 120 en France, et de 30 millions d’euros de chiffre d’affaires attendu en 2017, en progression de 15% par rapport à 2016. La société, qui compte 1200 clients, dont beaucoup de grands comptes, tire près de 90% de ses revenus de Dassault Systèmes qui utilise son infrastructure cloud (IaaS pour infrastructure as a service) pour vendre ses logiciels en tant que services à la demande (SaaS pour software as a service) et toucher ainsi des start-up et PME.

"Nous voulons construire une plateforme européenne de cloud d’infrastructure", affirme à L’Usine Nouvelle Laurent Seror, son PDG-fondateur. Objectif ? Offrir une alternative de souveraineté au géant américain Amazon Web Services qui domine allègrement le marché partout dans le monde à l’exception de la Chine où le marché est contrôlé à 80% par des acteurs locaux tels que Alibaba, China Telecom et Tencent, selon le cabinet Synergy Research.

Déception sur le marché du cloud public

Promis à un grand développement au début des années 2010, le marché français de cloud public d’infrastructure n’a pas tenu ses promesses. C’est une déception pour Laurent Seror. « Ce marché a cru beaucoup moins vite que prévu, se plaint-il. Il reste aujourd’hui inférieur à 100 millions d’euros. Outscale arrive troisième derrière Amazon Web Services et OVH, mais devant Microsoft, Google ou IBM. »

Ceci a conduit Outscale à pivoter et à étendre ses services du cloud public vers le cloud privé et le cloud hybride. De son coté, Dassault Systèmes a porté cette année sa part dans le capital à 85%, contre 19% auparavant. Un engagement qui fait d’Outsacle une plateforme stratégique pour son développement dans le logiciel à la demande. C’est aussi la volonté de lui donner les moyens de reprendre son expansion à l’international.

35 datacenters en 2025, contre 10 aujourd'hui

Outscale dispose aujourd’hui de 10 points de présence (datacenters loués auprès des hébergeurs informatiques) : 3 en France dans la région parisienne, 4 aux Etats-Unis et 3 en Chine et à Hong Kong. La PME prévoit d’investir 350 millions d’euros en 8 ans pour étendre son infrastructure à 35 points de présence dans le monde en 2025. Parmi les pays concernés par ce plan d’expansion figurent l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Inde, le Japon et la Corée du Sud. L’ambition de Laurent Seror est d’atteindre 750 personnes et 150 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2025. Le moteur de cette croissance viendra de l’international avec une part dans le chiffre d’affaires de 80% en 2025, contre 15% en 2017.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle