Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Oujdashore cible les services informatiques dans la lignée des zones de Casablanca et Rabat

, , , ,

Publié le

Le démarrage de la zone Oujdashore poursuit la régionalisation de l'offre d'offshoring du Maroc. Situé au nord-est du pays, dans une logique aussi d'aménagement, ce parc veut offrir aux entreprises les infrastructures pour s'y développer dans l'outsourcing ou le support informatique.

Oujdashore cible les services informatiques dans la lignée des zones de Casablanca et Rabat
Vue d'artiste du parc Oujdashore à Oujda
© medz-sourcing.com

Un nouveau parc sinon rien. Le parc Oujdashore a été inauguré le 20 juin par le roi du Maroc. Cette nouvelle infrastructure veut faire entrer l'Oriental, le nord-est du pays dans l'ère de l'offshoring : délocalisation des activités de service et d'informatique, centres d'appel...

Selon ses promoteurs, ce projet vise en particulier à accueillir des sociétés spécialisées dans la gestion client, le développement et la maintenance informatiques ainsi que l'externalisation des processus d'affaires dit BPO ("Business process outsourcing").

Le parc de Oujda accolé à un "technopole" couvre 44 ha dont 5 000 m² de surface construite. Il propose des infrastructures équipées et des services de gestion pour un investissement global de 120 millions de dirhams (11 millions d'euros), piloté par le développeur parapublic MedZSourcing.

Première tranche, cette inauguration concerne la construction de deux bâtiments de bureaux dédiés aux activités d’offshoring sur 7 500 m² et à celles du tertiaire sur 3 500 m².

À côté des parcs Casanearshore à Casablanca ou Technopolis à Rabat, Oujdashore vient donc compléter l'offre initiée par le plan "Émergence industrielle" dont l'offshoring est l'un des axes privilégié (encadré).

Les avantages fiscaux rattachées aux zones offshore du Maroc pour les activités export seulement :
- Libres de droits de douanes et procédures douanières simplifiées
- impôt sur les sociétés : 0% les 5 premières années puis 8,75% pendant 20 ans
- impôt sur le revenu : exonération les 5 premières années puis réduction de 80% durant 20 an
- Aucune restriction pour le rapatriement des dividendes ou du capital
L'enjeu est d'y parvenir dans cette région du nord-est, toute proche de la frontière algérienne (fermée) et reste un peu à l'écart des grands pôles économiques du pays.

Ainsi, sur le parc Casanearshore, le plus grand du pays, des dizaines de sociétés se sont déjà installées comme Dell, Accenture, Acticall Maroc, Atos, GFI, HP, Intelcia, Pwc ou Outsourcia. Soit un total d'environ 10 000 postes aujourd'hui.

D'autres ont donné leur préférence au parc Technopolis près de Rabat comme Axa, Webhelp, Logica, Sofrecom, Alyotech, Cegedim ou Activ Obisol avec environ 3 500 emplois sur ce pôle.

Plus modeste, avec 2 000 emplois espérés à terme, le parc offshore d'Oujda propose différentes prestations classiques : espace vide, bureaux prêts-à-brancher ainsi que des activités support : centre d'affaires, guichet unique MedZ Sourcing et centre de formation professionnelle). Enfin, les services personnels (crèche, cabinet médical, commerces et autres agences bancaires) n'ont pas été oubliés.

Tous ces projets sont censés être notamment une réponse aux besoins des entreprises européennes tentant de rester compétitives en maîtrisant leurs coûts dans un pays où le salaire minimum mensuel est d'environ 200 euros (bien plus en réalité dans l'offshoring).

Pour inciter les entreprises étrangères ou nationales à s'installer dans ces zones, l'État marocain offre une panoplie d'avantages (encadré) pour celles générant des devises à l'export. Pour celles opérant sur le marché marocain, le droit commun par contre s'applique.

Nasser Djama

 

Un des plateformes industrielles intégrées
Filiale de la CDG (Caisse de dépôt et de gestion), MedZ est chargé de développer le programme des Plateformes industrielles intégrées (P2I) visant à créer à terme un réseau de 22 P2I toutes activités confondues. Ce programme comprend 3 types de plateformes : généralistes, sectorielles et régionales/nationales, (tissu industriel provenant d’une même région d’un pays étranger). En principe six d'entre-elles seront dédiées à l'offshoring. Casanearshore (300 000 m² prévus à terme), Rabat Technopolis (205 000 m² prévus à terme), Fes Shore (113 000 m² prévus à terme), Oujda Shore (50 000 m² prévus à terme) sont gérées par Medz Sourcing,  Tétouan Shore (100 000 m²) est géré par Tanger Med alors que le projet Marrakech Shore est en stand by.

Position géographique d'Oujda dans l'Oriental

Agrandir le plan

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle