Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Oui au nucléaire

, , , ,

Publié le

Du 14 au 16 octobre aura lieu à Paris-Le Bourget le premier salon international consacré à l’industrie nucléaire dans sa globalité :  World Nuclear Exhibition (WNE). L’occasion pour une industrie française, unique au monde par la couverture du cycle complet du nucléaire, de présenter ses avancées technologiques, de valoriser le potentiel massif de recrutements (110 000 embauches dans les 10 prochaines années recensées par le Comité Stratégique de Filière Nucléaire), mais aussi de communiquer sur les bénéfices du nucléaire civil et les besoins d’une industrie de pointe comme la nôtre.

Oui au nucléaire © D.R.

Côté bénéfices, face au zapping de l’instantané des déboires de tel ou tel projet, il faut rappeler sans cesse l’intelligence visionnaire du plan nucléaire décidé en France il y a plus de 40 ans, rappeler que les particuliers français jouissent encore aujourd’hui d’une énergie 80%  moins chère qu’en Allemagne, que cela reste un des facteurs d’attractivité majeurs de la France pour les investisseurs internationaux, que nous sommes les champions européens en matière de réduction des émissions de CO2, que l’indépendance de notre Autorité de Sûreté - admirée dans le monde entier - nous assure une surveillance optimale de nos installations... La liste est longue.

L’industrie nucléaire attend des hommes politiques et des médias qu’ils se détournent du confortable discours de l’"écologiquement correct", qui oppose souvent de façon réductrice le "vilain" nucléaire aux "sympathiques" éoliennes. La technologie nucléaire a besoin de leur talent aussi bien pour expliquer aux lecteurs et électeurs les avantages économiques sur le long terme de cette énergie que pour les rassurer pleinement sur la sécurité de nos installations.  WNE leur démontrera  la haute technicité, la maîtrise, le sérieux des centaines de milliers de femmes  et d’hommes qui font vivre notre industrie, une industrie hautement responsable.

Grand carénage et export

Côté besoins, le nucléaire est un secteur d’activités très exclusif : la légitimité industrielle demande un lourd investissement, s’enrichit par l’accumulation continuelle d’expérience et cohabite mal avec une autre activité moins exigeante technologiquement. Le nucléaire est une filière d’avenir, riche d’embauches potentielles certes, mais à condition de lui assurer un environnement stable. En particulier, nos PME et ETI spécialisées, qui ont grandi avec le plan nucléaire, ont besoin du maintien à l’avenir d’un courant d’affaires régulier. Ce courant d’affaires doit s’appuyer sur deux piliers.

D’une part, le marché français avec bien sûr le "Grand Carénage" d’EDF qui projette d’investir 55 milliards d’euros d’ici 2025 pour prolonger la durée de vie des réacteurs existants, mais aussi le développement de la prochaine génération de réacteurs (projet ASTRID) qui doit permettre de réutiliser les combustibles usagés de la génération actuelle, la poursuite du projet de stockage géologique profond de déchets ultimes, etc.

D’autres part, Les projets export dont à court terme  le projet Hinkley Point au Royaume-Uni, mais aussi la participation aux programmes nucléaires en Pologne, Turquie, Arabie Saoudite, Inde, Chine, Viet-Nam... y compris dans d’autres technologies

Tous ces pays majoritairement équipés de centrales au charbon ont compris qu’un mix énergétique raisonné devait inclure de plus en plus de nucléaire et participent à WNE. Au-delà des concurrences, WNE a pour ambition d’offrir aux acteurs et visiteurs internationaux un forum d’affaires pour nouer des partenariats et une tribune pour défendre ensemble les atouts du nucléaire face à la soif d’énergie d’un monde de 10 milliards d’habitants en 2050. Les décisions se prennent maintenant !

Gérard Kottmann,
Président de l’Association des Industriels Français Exportateurs du Nucléaire (AIFEN)

Réagir à cet article

5 commentaires

Nom profil

30/09/2014 - 11h07 -

Bonjour , Comme sur bien des sujets , je vous répondrai " not in my name " car contrairement à ce que vous affirmez , le nucléaire est toujours très convaincant et pour beaucoup de monde. Merci de nous accorder le droit à un avis différent du vôtre et de reconnaitre qu'il peut exister.
Répondre au commentaire
Nom profil

29/09/2014 - 10h13 -

Un texte incantatoire pour une industrie qui voit son avenir dans le rétroviseur : le prix de l'électricité fourni par les nouvelles centrales (EPR) est déjà plus élevé que celui de l'éolien terrestre et, à l'échelle mondiale, la puissance installée décroit depuis des années car les vielles centrales ferment plus vite qu'on en construit de nouvelles.
Ce qui a par contre de l'avenir, c'est la gestion des déchets : 300 000 ans d'après les mots de l'ANDRA.
En attendant, prenons acte du constat de l'ASN et ayons collectivement le courage d'en tirer les conclusions : "on ne peut jamais garantir qu’il n’y aura jamais d’accident"
Répondre au commentaire
Nom profil

28/09/2014 - 12h38 -

Actuellement, la consommation française est de l'ordre de 500TWh, en partie par les particuliers, et en partie par les industriels (qui sont aussi des employeurs) Alors, que peut on faire afin de satisfaire les besoins énergétiques des Français, et ce pour "pas cher"?
Répondre au commentaire
Nom profil

25/09/2014 - 10h32 -

55 milliards pour repousser de quelques années un problème insolvable est bien révélateur du manque de jugeote dont fait preuve toute cette industrie qui est une ruine financière et environnementale. Il faut admettre que c'était une mauvaise solution et sortir du nucléaire!
Répondre au commentaire
Nom profil

25/09/2014 - 09h53 -

Le nucléaire ne convainc plus personne. Il s'est décrédibilisé tout seul, car en 40 ans il n'a pas évolué, son coût a explosé et il n'y a toujours pas de solution sérieuse pour ses déchets.
Répondre au commentaire
Lire la suite

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus