Ossabois réduit la voilure

Social

Partager

Spécialisé dans la construction à ossature bois, le groupe Ossabois à Noiretable (Loire), créé en 1981, vient d’annoncer aux partenaires sociaux qu’il « envisage un plan de réduction d’effectifs pour s’adapter à la baisse d’activité ».

De sources syndicales, confirmées par la direction générale, ce plan porterait sur environ 40 des 235 emplois actuels sur les sites de la Loire et de Le Syndicat dans les Vosges.

« Nous étions jusqu’à présent fortement présent sur le marché des résidences de tourisme (le groupe est notamment prestataire de Pierre et Vacances, ndlr) qui représentait plus de 70 % de notre chiffre d’affaires. Or, depuis la crise financière ce secteur est en récession. Nous nous réorientons vers l’habitat social, mais c’est une conversion lente. En outre, le mode de fonctionnement est différent et nous sommes confrontés à un creux », explique Pascal Chazal, le P-DG du groupe qui ne cache pas que le chiffre d’affaires de l’exercice en cours (clôturé au 31 mars prochain) devrait marquer un recul de l’ordre de 10 millions d’euros par rapport au précédent, s’établissant à 35 millions d’euros.

En 2007, le groupe auvergnat avait repris l’usine du Syndicat du groupe d’électroménager SEB, s’engageant du même temps à reprendre en priorité les salariés licenciés. « Nous connaissions alors une croissance régulière de l’ordre de 20 % par an depuis cinq ans et avions besoin d’une nouvelle unité de production. Nous avons saisi l’opportunité de ce site libre, dont les ex salariés avaient bénéficié de formations de conversion, payées par les collectivités locales. Nous avons repris 62 personnes et projetions de doubler les effectifs d’ici à cette année. C’était sans compter sur la crise », rappelle le dirigeant.

Concrètement, le plan social pénalisera principalement le site vosgien puisque c’est une vingtaine des 60 postes qui devrait y être supprimée.

Néanmoins, Pascal Chazal veut rester optimiste : « Notre carnet de commandes a une visibilité à neuf mois… Il reste à avoir le feu vert de démarrage des chantiers. Nous devrions recruter à nouveau d’ici à la fin de l’année ».

En Lorraine, Pascal Ambrosi

PARU ! L'édition 2009-2010 de « L'ATLAS DES USINES » vient de sortir. Ce hors-série annuel de « L'Usine Nouvelle » propose le classement de 3 753 sites de production de plus de 80 salariés implantés en France. Vous pouvez déjà le commander à notre librairie en ligne en cliquant ici.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS