Quotidien des Usines

Ossabois ferme l’ex-usine Seb, dans les Vosges

, , ,

Publié le

Ossabois ferme l’ex-usine Seb, dans les Vosges
Ossabois
© Ossabois

« Nous avons toujours pensé que cette usine n’était pas durable », affirme Michel Gravier, le responsable juridique de l'union locale CFDT des Vosges, au sujet de l’usine Ossabois au Syndicat dans les Vosges, reprise au groupe Seb en 2007.

Depuis, le site a connu quelques difficultés. En 2010, un premier plan de réduction d’effectif a eu lieu, et la situation ne s’est jamais améliorée. « La conjoncture n’est pas brillante, explique Michel Gravier [en 2012, la CGT annonce 35 000 suppressions de postes dans le BTP, ndlr], et la concurrence dans la construction bois dans le département des Vosges est rude. D’autre part, nous pensons qu’il y a une volonté de la direction d’Ossabois à ne pas maintenir son marché ici pour se replier sur sa maison-mère, basée à Noirétable dans la Loire », juge-t-il.

Aujourd’hui, l’usine du Syndicat est en cours de fermeture, laquelle devrait être effective « dans le mois », puisqu’elle n’a pas trouvé de repreneur. Seule entreprise intéressée, la Socopa, une autre société de construction de bois, a finalement préféré retirer son offre. « Nous nous sommes aperçus que reprendre une trentaine de personnes et un carnet de commandes à zéro, ne serait pas viable pour nous », indique-t-on à la Socopa.

Ossabois, qui emploie encore sur ce site 36 personnes, ne devrait pas formuler d’offres de reclassement en interne, selon Christophe Thomas, délégué CFDT en charge du dossier. « Nous anticipons plutôt des licenciements secs », indique-t-il. Pour l’instant, nos efforts pour contacter la direction d’Ossabois sont restés vains.

A l’époque, en novembre 2007, « l’accord de ré-industrialisation entre Seb et Ossabois avait porté sur la reprise de l’usine du Syndicat et la création de 127 emplois sur trois ans, dont 74 dès l’exercice 2008 ; des emplois qui seront proposés prioritairement aux salariés ou anciens salariés du site SEB des Vosges ».
Cette reprise avait d’ailleurs fait l’objet d’un reportage de « L’Usine Nouvelle » sur la façon de « faire passer des salariés du montage de petits fours et de grille-pain à celui de façades de maisons en bois... ».

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte