Economie

Oseo hérite d’un bonus de 500 millions d’euros

Publié le

Christine Lagarde a eu gain de cause : la taxe sur les bonus des traders ira à Oseo.

Oseo hérite d’un bonus de 500 millions d’euros

Après un débat animé à l’Assemblée Nationale sur le collectif budgétaire, c’est finalement Oseo qui héritera du produit issu de la taxe des bonus des traders. Initialement, la commission des Finances suggérait d’affecter la somme au budget de l’Etat. C’est donc 360 millions d’euros issus de la taxe exceptionnelle qui seront fléchés vers Oseo, auxquels s’ajoutent 140 millions d’euros de dotation de l’Etat. Soit 500 millions au total pour la banque publique d’aide aux PME.

En évitant l’affectation au budget de l’Etat d’un débours de 360 M€, ce procédé a le mérite de réduire, un peu,  le déficit budgétaire de l’Etat, ainsi que le montant du grand emprunt.

Fabrice Frossard
 

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

04/02/2010 - 21h38 -

Zelectron : J'ai lu votre article (de Hubert) sur le cercle des économistes (le lien). Et j'ai lu les commentaires plus bas qui sont très instructifs. Un expert d'Oséo confirme que vous mentez et donne des preuves. En outre, l'article de l'usine nouvelle ici parle de la garantie bancaire qui a bien été utilisée par les banques en 2009, d'où la contribution de celles ci désormais (elles sont d'ailleurs en partie actionnaires d'Oséo). Alors quand on n'a pas les moyens d'entreprendre M. Zelectron, il vaut mieux jardiner...
Répondre au commentaire
Nom profil

04/02/2010 - 13h17 -

OSEO EST VRAIMENT L'ORGANISME OBLIGATOIRE ?

Les critères d'analyse des dossiers sont kafkaiens et seuls les cotés financiers à très court terme et à forte rentabilité sont pris en compte (qu'importe la sincérité de la présentation pourvu que les apparences soient sauves) Les analyse technologiques, le marketing (la clientèle), les acteurs du projet, les moyens matériels, l'environnement industriel (la sous-traitance), les communications, le positionnement par rapport à la concurrence...sont succinctement évoquées du fait qu'il n'y a aucuns véritables spécialistes au sein d'Oseo.
voir ce lien: http://www.les-cercles.fr/economie/economie-societe/politique-economique/1339-le-grand-emprunt-les-innovateurs-et-oseo
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte