Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Orléans joue l'atout des services innovants

Aurélie Barbaux

Publié le

Financé par les collectivités territoriales et IBM, un pôle d'excellence dédié à l'innovation par les services, appelé Nekoé, vient d'émerger. Une première en France.

Que signifie le nom Nekoé ? Il veut signifier le rapprochement entre nouvelle économie et collaboration. L'accent sur le « e » final signifie que l'initiative est née en France. Quelle différence avec un pôle de compétitivité ? Les pôles de compétitivté s'appuient sur des enjeux industriels. Notre pôle services est transversal. Toutes les activités économiques sont concernées. Mais il ne faut pas opposer industrie et services. De plus, si ce pôle a des ambitions internationales, il reste régional. Nous avons donc répondu à l'appel à candidatures « grappes d'entreprises », lancé par la Délégation interministérielle à l'aménagement et à la compétitivité des territoires (Diact). Le pôle a-t-il démarré ? Nous avons déjà travaillé à l'identification des besoins et deux projets de R et D seront lancés début 2010. Nous organiserons aussi un grand événement collaboratif en ligne pour définir les grands enjeux de l'innovation par les services. > 60 partenaires, dont 50 entreprises (IBM, Lexmark, Derichebourg, Arondor, Bebloom, Cilas, etc.), l'université d'Orléans, le technopôle d'Orléans, la communauté d'agglomération d'Orléans, la Région Centre, la Drire, l'Europe. > 800 000 euros par an de budget de fonctionnement > 1 président : Marc Dumas, responsable des relations sociales à la direction du site de Charbonnière d'IBM France. > 3 permanents : Paul Pietyra, le directeur, Isabelle Jeanneau, la chef de projet et Corinne Neau, la responsable intelligence économique. > 4 axes stratégiques Emergence de services innovants, développement de compétences spécialisées, développement durable par les services et création d'un écosystème. > 15 projets de recherche et développement dans les cartons. > 1 portail communautaire en ligne : www.nekoe.fr

Le créneau est porteur et restait pourtant vacant. En France, aucun pôle de compétitivité n'était encore dédié à l'innovation par les services. Le vide est désormais comblé. Le 22 septembre 2009, le pôle d'excellence Nekoé a été officiellement inauguré à Orléans (Loiret). Financé par les collectivités territoriales et un opérateur privé, en l'occurrence IBM (qui emploie 500 personnes dans la région), ce cluster associe cinquante entreprises. Il travaillera étroitement avec la technopole et l'université d'Orléans. Un laboratoire de recherche sur l'innovation par les services y est d'ailleurs en cours d'installation.

Car, comme en technologie, il y a là matière à recherche. Nos voisins allemands le savent déjà. « Depuis 1997, quelque 900 projets de R et D dans les services ont été menés et le ministère allemand de l'Economie et de la Recherche a lancé un "plan service 2020" doté d'un budget de 70 millions d'euros », observe Paul Pietyra, le directeur de Nekoé. En Finlande, le Tekes, l'équivalent de notre Oséo Innovation, finance des projets de services innovants. Au niveau européen, un budget de 100 millions d'euros y serait aussi consacré. De fait, rien qu'en termes de compétences, l'innovation par les services requiert des profils spécifiques.

Compétences ciblées

« Les entreprises cherchent de plus en plus des profils en "T", la barre verticale du "T" symbolisant une compétence technique, pointue, quand la barre horizontale figure la pluridisciplinarité », explique Paul Pietyra. Le pôle va donc travailler à la définition d'une formation. Le développement des compétences spécifiques est d'ailleurs l'un des quatre axes stratégiques qu'il s'est fixé. Les trois autres concernent l'émergence de projets de R et D parmi ses membres (15 sont déjà identifiés), le développement durable par les services et l'animation d'un écosystème. « Il s'agit pour nous de construire une intelligence collective autour du concept d'innovation par les services », précise le directeur. Il s'agira ensuite de faire la preuve que cette intelligence peut être mise au service du développement du territoire.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle