Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Orchestra va installer une plateforme logistique à Saint-Laurent-Blangy et créer 700 emplois

, , , ,

Publié le

L’enseigne de vêtement pour enfant Orchestra va implanter à Saint-Laurent-Blangy, près d’Arras (Pas-de-Calais), une plateforme logistique de 50 000 mètres carrés extensible à 120 000 mètres carrés. L’investissement prévu va s’élever à 50 millions d’euros et devrait générer la création de 700 emplois. Le groupe recherche une autre plateforme de 50 000 mètres carrés en Hérault. 

Orchestra va installer une plateforme logistique à Saint-Laurent-Blangy et créer 700 emplois © Fotolia

L’arrondissement d’Arras (Pas-de-Calais) confirme sa place de premier rang en région Nord-Pas-de-Calais dans le domaine de la logistique. Il vient d’être choisi par la société Orchestra pour y accueillir une vaste plateforme logistique de 50 000 mètres carrés, extensible à 120 000 mètres carrés, sur le site d’Actiparc à Saint-Laurent-Blangy.

L’enseigne de vêtement pour enfants Orchestra, dont le siège social est installé à Saint-Aunès, près de Montpellier (Hérault) a confié au promoteur logistique PRD la construction de cette plateforme, sous le conseil du cabinet d’immobilier d’entreprise Tostaine & Laffineur. L’investissement annoncé s’élève à 50 millions d’euros et devrait générer la création de 700 emplois au cours des cinq prochaines années. Le début de la construction est prévu à l’été 2015, pour une livraison de la première tranche de bâtiment mi 2016. Cette seconde plateforme créée en France vient compléter celle de Saint-Aunes totalement saturée avec plus 80 millions d’articles traités à l’année.

Actiparc : zone d'activité privilégiée

La plateforme va être créée sur la zone d’activités d’Actiparc à Saint-Laurent-Blangy. Cette dernière s’étend sur 280 hectares et est bien desservie par les autoroutes A1 et A26. Elle accueille plusieurs entreprises dont les logisticiens Grimonprez, le britannique Gazeley et le belge Vandemoortele, fabricant de pains précuits. Sur ce même site, le belge Agrafresh a prévu d’investir 8,5 millions d’euros dans la création d’une unité de production de légumes frais prêts à l’emploi et de salades conditionnées (60 emplois prévus).

Orchestra veut aussi 50 000 mètres carrés logistiques de plus en Hérault

"Nous avons aussi besoin d’un bâtiment logistique de 50 000 mètres carrés en Hérault, lance Pierre Mestre, président du groupe de vêtements d’enfants et d’articles de puériculture Orchestra. Pour cela, il nous faut un foncier de 100 000 mètres carrés et nous cherchons 20 hectares. L’investissement serait de 25 millions d’euros." Pierre Mestre souhaite une implantation "la plus proche possible de Saint-Aunès et de l'autoroute." Il limite sa recherche "entre Montpellier et Marseille. On reste confiant. Il nous faut trouver dans les six mois qui viennent."

"La plateforme près d’Arras servira uniquement pour la puériculture et pour Internet", précise Pierre Mestre. Pour pallier son manque de capacité actuel, Orchestra a d’ailleurs récemment signé trois contrats de location d’entrepôts : 40 000 m2 à Lauwin Planque et en janvier 7 000 m2 à Saint-Jean-de-Védas et 4 000 m2 de plus à Vendargues, deux villes proches de Montpellier.

Le groupe Orchestra, associant les marques orchestra et Prémaman est un acteur majeur de la création et de la distribution de vêtements et accessoires pour enfants de 0 à 14 ans. Il emploie 3 000 salariés dans le monde. Fin novembre, le nombre de magasins sous enseigne Orchestra était de 621 unités (succursales, franchises, commission-affiliation).

Le groupe annonce un chiffre d’affaires de 458 millions d’euros pour l’exercice clos le 28 février 2014, soit une progression de +23 % par rapport à l’exercice précédent. Sur les 9 premiers mois (1er mars-30 novembre) de son exercice 2014-2015, Orchestra a réalisé 387 millions d’euros de chiffre d’affaires consolidé, en hausse de 9,9 % par rapport à la même période du précédent exercice.

Francis Dudzinski et Sylvie Brouillet

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle