Orano remporte un contrat de 40 millions d'euros en Russie auprès de Rosatom

Orano a remporté mardi 10 décembre un contrat de 40 millions d'euros. Le groupe français va fournir des équipements pour une usine d’uranium appauvri de Rosatom en Russie.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Orano remporte un contrat de 40 millions d'euros en Russie auprès de Rosatom
Orano fournira son assistance technique aux équipes de Rosatom dans le cadre de cet accord.

Orano (ex-Areva) s’offre un nouveau contrat. L’entreprise française a remporté une commande de 40 millions d’euros de la part d’ECP, filiale du groupe russe Rosatom. L’accord a été annoncé mardi 10 décembre, à l’occasion d’une visite du ministre de l’Economie et des Finances à Moscou (Russie).

Une installation de défluoration d’uranium appauvri

Le contrat concerne un projet d’usine d’uranium appauvri à Zelenogorsk, au sud du district fédéral sibérien. Orano devra notamment fournir les équipements pour la construction d’une installation de défluoration d’uranium appauvri.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

“La technologie de défluoration permet de séparer l’acide fluorhydrique de l’uranium appauvri issu du procédé d’enrichissement, en vue de le conditionner sous une forme solide et stable”, explique l’entreprise. “L’uranium appauvri est une matière valorisable qui peut être recyclée et utilisée comme combustible dans les centrales nucléaires pour produire de l’électricité sur le réseau”, ajoute-t-elle.

Livraison en 2022

“En 2005, Orano avait déjà signé un contrat avec Rosatom pour la livraison d’une première unité de ce type en Russie”, révèle l’entreprise. Avec cette nouvelle installation, ECP espère doubler ses capacités de traitement pour atteindre 20 000 tonnes de matière radioactive.

Dans le cadre de l’accord, Orano fournira également son assistance technique pour installer les équipements et démarrer l’usine. Les équipements devraient ainsi arriver à Zelenogorsk en 2022.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS