Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Orano joue serré avec son usine de conversion d'uranium du Tricastin

Aurélie Barbaux ,

Publié le

Orano (ex-Areva) vient d’inaugurer une nouvelle usine de conversion d’uranium au Tricastin (Drôme). Si le carnet de commandes de la nouvelle usine est rempli pour dix ans, il ne suffira pas à la rentabiliser.

Orano joue serré avec son usine de conversion d'uranium du Tricastin © Orano

Orano (ex-Areva) vient d’inaugurer une nouvelle usine de conversion d’uranium au Tricastin (Drôme). Baptisée Philippe Coste, du nom d’un pionnier du nucléaire, elle est l’aboutissement du projet Comurhex II dont l’investissement s’élève à 1,15 milliard d’euros pour la modernisation de la plate-forme chimique de conversion du minerai en hexafluorure d’uranium (UF6). Il comprend aussi la rénovation de trois ateliers sur le site de Malvési, à Narbonne (Aude).

Un investissement qui pose question. Car même si le carnet de commandes de la nouvelle usine est rempli pour dix ans, il ne suffira pas à la rentabiliser. Si la plupart de ses clients le sont de long terme, comme EDF, le marché se contracte. Et si les concurrents canadiens et russes sont moins avancés technologiquement, les Chinois arrivent sur le marché du combustible nucléaire. Quand on connaît leur capacité à transformer un marché technologique en simple commodité!

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle