Orange veut se doter d'un réseau fixe en Belgique grâce au rachat de Voo

par Mathieu Rosemain et Sudip Kar-Gupta
Partager
Orange veut se doter d'un réseau fixe en Belgique grâce au rachat de Voo
Orange, premier opérateur de télécommunications français, s'est lancé mardi dans le secteur de la téléphonie fixe en Belgique, en prévoyant d'acquérir une participation majoritaire dans VOO sur la base d'une valeur d’entreprise de 1,8 milliard d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

PARIS (Reuters) - Orange, premier opérateur de télécommunications français, s'est lancé mardi dans le secteur de la téléphonie fixe en Belgique, en prévoyant d'acquérir une participation majoritaire dans VOO sur la base d'une valeur d’entreprise de 1,8 milliard d'euros.

Cette opération illustre la stratégie d'Orange consistant à proposer des "offres convergentes" en matière de haut débit et de téléphonie mobile à ses clients dans tous les pays européens où il est présent.

Elle alimente également le mouvement de consolidation du secteur qui connaît un nombre croissant de projets de fusions-acquisitions (M&A), dont celui du fonds américain KKR sur l'opérateur Telecom Italia.

Orange Belgium, filiale d'Orange, est propriétaire de son réseau mobile mais a conclu des contrats coûteux avec des rivaux afin d'offrir également des services haut débit à ses clients.

Le rachat prévu de 75% du capital moins une action de Voo donnerait à l'opérateur français le contrôle du réseau câble de la région belge de Wallonie et d'une partie de la région de Bruxelles.

Les discussions exclusives avec Nethys, la maison mère de Voo, sont un coup dur pour le rival belge d'Orange Belgique, l'opérateur Telenet, qui a reconnu ne pas avoir été retenu pour entamer des négociations.

"Une acquisition potentielle de Voo par Orange Belgium pourrait remodeler le paysage des télécoms belges, faisant de l'ancien opérateur exclusivement mobile un adversaire de taille pour les deux leaders du marché fixe et convergent", écrit KBC Securities dans une note à ses clients.

Cette acquisition potentielle fait suite à la prise de contrôle en 2020 par Orange de Telekom Romania Communications, deuxième plus grand opérateur fixe de Roumanie.

Orange Belgique a déclaré dans un communiqué qu'il financerait l'opération par un accroissement de sa dette, grâce au soutien de sa société mère française.

(Bertrand Boucey, Nicolas Delame, Sudip Kar-Gupta et Mathieu Rosemain; version française Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

ORANGE

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

40 - Landes

Analyses eau et poisson.

DATE DE REPONSE 22/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS