Orange veut prendre le contrôle de sa filiale égyptienne

D’après un communiqué publié ce 12 avril, l’opérateur téléphonique annonce qu’il va débourser 1,5 milliard d’euros pour racheter sa filiale.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

 Orange veut prendre le contrôle de sa filiale égyptienne

Suite à l’accord signé avec un partenaire local Orascom, Orange va reprendre pour 755 millions d’euros l’essentiel de ses parts dans la holding non cotée MobiNil et dans sa filiale opérationnelle cotée Egyptian Company for Mobile Services (ECMS). Orange va aussi proposer d’acquérir 29% du capital d’ECMS détenus par le public via une offre publique d’achat.

Cette opération va permettre de régler le dossier qui mettait à mal les relations entre Orange et son partenaire égyptien depuis plusieurs années. Au final, Orascom va conserver 5% du capital d’ECMS. Une participation qui pourra être cédée par la suite de manière progressive à un prix croissant d’ici à 2017.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Jusqu'à présent, Orange/France Télécom détenait 71,25% du capital de MobiNil, contre 28,75% pour Orascom. Cette holding contrôlait à son tour l'opérateur ECMS à 51,0%, le solde du capital étant réparti entre Orascom (20,0%) et le public (29,0%). En fonction de la réponse du public à l'OPA d'Orange, la holding contrôlera entre 66% et 95% du capital d'ECMS.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS