Electronique

Orange s'apprêterait à scinder son activité de tours mobiles

, ,

Publié le , mis à jour le 15/11/2019 À 07H15

L'opérateur Orange va-t-il scinder son activité de tours mobiles ? L'entreprise française pourrait annoncer une scission lors sa journée pour les investisseurs mercredi 4 décembre.

Orange s'apprêterait à scinder son activité de tours mobiles
Orange revendique l'un des plus gros portefeuilles de tours mobiles en Europe. /Photo prise le 29 octobre 2019/REUTERS/Régis Duvignau
© Regis Duvignau

Orange préparerait la scission de ses tours mobiles, a rapporté jeudi 14 novembre le Financial Times. L'opération serait destinée à profiter de l'appétit des investisseurs pour les infrastructures de réseaux télécoms. Elle pourrait augmenter la valorisation du groupe français de plus de 10 milliards d'euros.

Un projet révélé le 4 décembre ?

L'opérateur français informera de ses projets lors de sa journée pour les investisseurs prévue mercredi 4 décembre, ont dit des sources au Financial Times. D'après l'une d'elles, la décision de placer les tours mobiles dans une entreprise séparée a été prise mais le conseil d'administration n'a pas encore adopté de projet détaillé.

Le PDG d'Orange, Stéphane Richard, a déclaré en mai aux actionnaires du groupe que "l'appétit actuel des fonds d'infrastructure révèle bien la valeur intrinsèque des réseaux télécoms". Orange doit se poser la question de "la maximisation de la valeur" de ses infrastructures, avait-il dit alors, dans un contexte où les opérateurs doivent investir dans les réseaux 5G et dans le déploiement de la fibre.

L'un des plus gros portefeuilles de tours mobiles en Europe

Les concurrents d'Orange ont déjà eu recours à des cessions de pylones : Bouygues Télécom en 2017 et Altice (maison mère de SFR) en 2018. En mai, Iliad (qui contrôle Free) avait aussi annoncé des ventes de tours mobiles en France et en Italie pour environ 2 milliards d'euros.

Orange revendique l'un des plus gros portefeuilles de tours mobiles en Europe. L'entreprise compte 59 000 antennes à travers l'Europe, l'Afrique et le Moyen Orient, dont 15 000 en France. Selon le journal américain, la scission pourrait intéresser des fonds de capital-investissement ou un spécialiste des tours mobiles comme l'entreprise espagnole Cellnex. Orange n'a pas encore communiqué publiquement sur ces informations.

Avec Reuters (Bertrand Boucey pour le service français)

 

 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte