Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Orange multiplie les partenariats pour devenir leader de la 5G

Rémi Amalvy ,

Publié le

Images Préparez-vous, la 5G arrive ! Jeudi 18 avril, Orange a convié professionnels et industriels à son grand salon dédié au futur réseau. Et pour l'occasion, l'opérateur historique a multiplié les annonces de partenariats.

Orange multiplie les partenariats pour devenir leader de la 5G
Stéphane Richard, PDG d'Orange, a présenté l'engagement de l'opérateur dans la 5G
© Rémi Amalvy

La 5G sera synonyme de révolution. Révolution des pratiques, révolution des usages, révolution des business model, et révolution technologique. Stéphane Richard, le PDG d’ Orange, n’a pas tari d’éloges jeudi 18 avril lors de la conférence parisienne du groupe sur la future 5G. Au-delà de la transformation globale et annoncée des méthodes de travail, "sur l’IoT, la 5G ouvre la voie à une gestion intelligente des objets", ajoute-t-il.

Et histoire d’allier la parole aux actes, démonstration a été faite de l’utilisation du prochain réseau 5G. Grâce à un genre de gant placé autour de sa main, Stéphane Richard s’est mis à contrôler, en direct et devant l’assistance, une caméra 4K située dans l’enceinte du stade Vélodrome de Marseille. Avec une latence ne dépassant pas la seconde, l’appareil se déplaçait tout en filmant les joueurs de l’OM en plein entraînement. L’entraîneur Rudy Garcia est même apparu devant l’objectif, pour répondre à quelques questions !

Des enjeux pour l'industrie

Le ton était donné. Grâce à la 5G, la communication entre les objets se fera désormais sans (presque) aucune latence. Un élément qui devrait "changer la façon dont on produit et conçoit une usine". En compagnie d’Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Économie et des Finances, et de Philippe Varin, Président de France Industrie, le patron d’Orange a rappelé les enjeux de la 5G pour la compétivité de l’économie et de l’industrie française.

Enjeu d’inclusion et d’innovation pour l’État, qui souhaite faire de la France un leader européen dans le développement et l’utilisation du réseau. Si la 5G doit arriver chez nous d’ici 2020, elle sera déployée en phase pré-commerciale dans plusieurs grandes villes dans l’année. Enjeu de compétitivité, de déploiement et d’écosystème pour l’industrie. "Actuellement, la pénétration numérique dans les entreprises est à 20% de ce qu’elle devrait être", précise Philippe Varin. "Il faut un déploiement massif de la 5G sur les 136 territoires d’industrie, et numériser d’ici à deux ans 10 000 de nos 25 000 entreprises".

Une numérisation qui passe par la démocratisation de l’industrie du futur que rendra possible la 5G, notamment par l’utilisation plus facile de véhicules à guidage automatique ou de l’Edge computing. Selon Helmut Reisinger, directeur général d’Orange Business Services, "En 2025, 60% du total des données seront produites par les entreprises et les organisations, et la 5G va servir de levier de transformation du business model".

Rapidité et flexibilité

Autre enjeu majeur dans les industries, utiliser les nouvelles technologies de la 5G sur des infrastructures datant de plusieurs années, voire de plusieurs dizaines d’années. L’ajout de couches de logiciels et de nouveaux robots pour piloter les anciennes machines devrait être facilité par le nouveau réseau. "On va avoir un gain de temps pour connecter les objets et transférer les données, allié à la flexibilité d’un réseau sans fil, sans avoir de limite de distance comme avec le Wi-Fi", explique Christel Heydemann, présidente de Schneider Electric France. "Grâce au faible temps de latence garanti par la 5G, chaque robot, drone, capteur, et système informatique connecté au réseau d’une usine pourra communiquer rapidement et facilement". Fin 2019, le groupe lancera une première expérimentation sur son site de Vaudreuil (Eure), afin d’évaluer l’apport de la 5G dans l’utilisation de la réalité augmentée pour certaines tâches de ses techniciens de maintenance.

Autre partenariat, avec LACROIX Group cette fois. Avec son projet "Symbiose", l’ETI internationale spécialisée dans l’équipement technologique cherche à transformer son usine de Montrevault sur Evre (Maine-et-Loire). En collaboration avec Orange, des essais seront menés sur des cas d’usage de la 5G, comme "la mise en place d’un réseau indoor pour tester la connectivité ambiante sur le campus industriel, ou l’optimisation de la chaine de production grâce à des véhicules automatiques et autres véhicules autonomes connectés en 5G", selon un communiqué. "Avec sa latence beaucoup plus courte, la 5G apportera un débit supérieur d’informations et de données aux techniciens, et donc des gains de productivité", explique son PDG Vincent Bedouin.

Partenariats dans les transports

Autre secteur, les transports. Avec Renault et Ericsson, Orange a annoncé sa volonté d’expérimenter la 5G dans les véhicules connectés, et en particulier les versions autonomes. L’objectif sera de mesurer l’utilité du réseau dans la communication entre les voitures et leur environnement. Afin de déterminer ce qui les entoure, "les véhicules autonomes sont remplis de capteur. Leur utilisation importante de données entraîne un besoin de connectivité avec une latence minimale, afin de garantir une sécurité maximale", précise Jean-Philippe Bahuaud, de Renault. De tests mêlant une architecture V2X (Vehicle to anything) et des fonctionnalités de la 5G sont en cours d’élaboration.

Autre collaboration dans le ferroviaire, où Orange travaille, avec la SNCF et Nokia à la mise en place de la 5G pour fournir en 2020 un service de téléchargement rapide de contenus vidéo haute définition aux usagers de la gare de Rennes. L’objectif sera d’évaluer les possibilités du réseau et de recueillir les retours des testeurs. Dans un avenir moins proche, la 5G sera déployée dans la gestion des trains. "Elle permettra de calculer l’espacement optimal entre chaque train, et donc d’augmenter leur nombre sur les voies", selon Benoît Tiers, Directeur général Digital & Systèmes d’Information de la SNCF.

Parallèlement, Orange et la RATP lancent également une expérimentation en 5G autour des transports collectifs autonomes et connectés en Ile-de-France en 2019. De quoi préparer le terrain au réseau, qui risque de se démocratiser plus vite que les smartphones compatibles !

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

19/04/2019 - 13h10 -

On se moque : je suis chez Orange et je n'ai même pas la 3g, tout juste H+ sur mon mobile...
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle