Orange: les syndicats sont satisfaits, mais restent prudents

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Orange: les syndicats sont satisfaits, mais restent prudents

CFDT Laurent Riche, délégué syndical central, se dit satisfait de la démarche de Stéphane Richard. "Les recrutements annoncés sont une très bonne chose, c'était nécessaire. Autre bonne nouvelle: les fermetures de petits sites ont été suspendues." La CFDT espère que cette logique se pérenisera, que France Télécom pensera désormais sa politique de recrutement de façon territoriale. Privilégier un réseau dense réparti dans toute la France, comme avant la privatisation. Les syndicats sont actuellement en négociation sur un sujet phare: l'organisation du travail. C'est une des dernières source d'inquiétude de la CFDT: "Nous restons vigilants. Si les choses changent vraiment au niveau local, tout cela nous conviendra très bien."

CGT Pour Christian Mathorel, représentant du syndicat chez France Télécom, le plan de la direction "reste insuffisant au regard des enjeux". La CGT demande plus d'informations, notamment sur l'évolution de la masse salariale. "On acceptera pas de rester sur une stabilité de l'emploi, il nous faut des recrutements." Son syndicat a demandé l'ouverture de négociations sur l'utilisation des 900 millions d'euros promis. Concernant l'organisation du travail, Christian Mathorel espère "sortir de cette logique de taylorisation". C'est à dire redonner un pouvoir d'initiative aux salariés. Enfin, se focaliser sur les clients, Christian Mathorel voit cela comme un retour aux sources: "La privatisation nous a fait sortir d'une organisation centrée sur le client. On a encore une culture de service public, un héritage. On peut le réactiver."

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS