Orange et Nespresso intègrent le M2M dans des machines à café

Nespresso s'est allié à Orange Business Services pour proposer une nouvelle génération de machines à café "connectées". Intégrant une carte SIM, elles communiquent via le réseau mobile avec les centres de relation client Nespresso pour organiser le réassort et optimiser la maintenance technique.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Orange et Nespresso intègrent le M2M dans des machines à café

La machine à café de votre entreprise peut désormais commander elle même ses nouvelles cartouches ou prévenir un technicien en cas de risque de panne. Telle sont les innovations permises par l'intégration du M2M (Machine to Machine) dans une nouvelle génération de machines Nespresso, commercialisées en partenariat avec Orange Business Services.

La filiale du groupe Nestlé a passé un accord avec l'opérateur mobile fin 2011, que les deux partenaires viennent de rendre public. Il portait sur l'intégration de cartes SIM dans deux nouvelles machines, baptisées Aguila et Zenius. Elles peuvent ainsi communiquer via le réseau mobile d'Orange avec les centres de relation client Nespresso.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Ce système permet d'optimiser la maintenance des machines en automatisant la chaine de réassort et en permettant l'envoi d'un bilan de la machine en cas d'incident technique", explique à l'Usine Nouvelle, Rodolphe Frugès, vice-président M2M chez Orange.

Grâce à ce dispositif, Nespresso reçoit des rapports de diagnostics sur les usages de la machine, lui indiquant notamment les produits les plus consommés. Son service client peut alors ajuster la prochaine livraison de capsules, sans nécessité le passage d'un technicien ou l'envoi d'une commande par l'entreprise.

Même principe côté technique : des diagnostics réalisés à distance vont permettre de planifier les passages des techniciens pour une "maintenance préventive", et ce, en fonction des risques de panne que présente chaque machine.

Une visite préventive peut éviter la panne. Mais s'il est trop tard, le technicien pourra toujours diagnostiquer le dysfonctionnement à distance et venir avec le bon composant à changer. "Cela améliore considérablement l'expérience client", assure-t-on chez Orange Business Services.

Orange : en première ligne sur le M2M

Ce type de fonctionnement existe déjà sur des copieurs d'entreprise depuis près de cinq ans, précise-t-on chez Orange Business Services. Et, de fait, Orange multiplie les contrats autour du M2M, au point d'être déclaré par une récente étude de Frost & Sullivan et Berg, "leader européen de la croissance M2M".

En 2010 par exemple, l'opérateur mobile s'est associé à Plastic Omnium Environnement, leader européen de la gestion des déchets, pour commercialiser des solutions d'optimisation de la gestion des déchets dédiés aux les collectivités locales.

En mars 2011, il a créé la société m2o city avec Veolia Eau, dédiée aux "télérelevés" de compteurs d'eau et de données environnementales. En juin de la même année, Orange s'est allié à SITA, spécialiste des solutions informatiques liées au transport aérien, pour notamment proposer des systèmes de suivis de bagages basés sur le M2M.

Le "Machine to Machine" est un nouveau secteur à fort potentiel. Selon une récente étude de Cisco quelque 2 milliards d'équipements intégreront des communications M2M, à l'horizon 2016. Et après une phase expérimentale, ce secteur arrive aujourd'hui à maturité. "Le marché du M2M entre aujourd'hui, secteurs après secteurs, dans sa phase industrielle", conclut Rodolphe Frugès.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS