Electronique

Oracle se renforce dans le stockage avec Pillar Data Systems

, ,

Publié le

C'était prévisible. Pillar Data Systems, l'un des derniers spécialistes "indépendants" des baies de stockage en réseau NAS et SAN, passe sous pavillon Oracle. L'éditeur devrait ainsi revigorer son offre de stockage issue du rachat de Sun.

Oracle se renforce dans le stockage avec Pillar Data Systems © D. R.

Le rachat du spécialiste du stockage 3Par par HP a fait couler beaucoup d'encre l'an dernier, de même que celui de Compellent par Dell. Mais celui de Pillar Data Systems par Oracle, qui vient d'être annoncé, ne semble avoir surpris personne. D'abord parce que ce fabricant de baies de stockage est depuis sa création en 2001 considéré comme acquis à la cause de Larry Ellison : le patron d'Oracle serait, d'après le Wall Street Journal, son premier actionnaire et créancier, avec une participation de 55% et des prêts qui atteindraient à ce jour un total de 544 millions de dollars.

Ensuite parce que cette reprise, dont le montant n'a pas été dévoilé, "est cohérente d'un point de vue technologique", selon Olivier Brasa, PDG du grossiste français Memodis, spécialiste des solutions de stockage et partenaire français "historique" de Pillar Data Systems.

Pourquoi ? "Oracle devrait ainsi combler les retards qu'il a pris sur le développement de l'offre de stockage de Sun, désormais vieillissante, estime-t-il. Depuis le rachat, les partenariats de Sun avec Hitachi Data Systems et LSI se sont éteints et rien de révolutionnaire n'est apparu."

Rajeunir l'offre de Sun

Avec Pillar Data, Oracle met la main sur des baies de stockage en réseau fonctionnant à la fois en mode NAS (Network Attached Storage) et SAN (Storage Area Network). Des baies plutôt haut de gamme, qui, selon l'éditeur, complèteront ses entrepôts de données (Exadata), ses serveurs NAS (ZFS Storage Apliance), et ses solutions de stockage sur bande héritées de Sun (StorageTek Tape).

Mais en dehors de ces baies, la force de Pillar Data Systems réside "dans les logiciels pilotant les composants de stockage", conclut Olivier Brasa. Elle devrait donc aussi être complémentaire du savoir-faire applicatif d'Oracle. Lequel n'a d'ailleurs pas manqué d'insister sur le fait que "les logiciels d'Oracle fonctionnent plus rapidement et plus efficacement avec les solutions de stockage Oracle."

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte