OPTIQUECOMMENT "JOUR DE FÊTE" A RETROUVÉ SES COULEURSLe dispositif optique spécial mis au point par la société Optique Thévon a permis de tirer des copies en couleurs du film de Jacques Tati "Jour de fête", tourné avec un procédé jusqu'ici inexploitable.

Partager

OPTIQUE

COMMENT "JOUR DE FÊTE" A RETROUVÉ SES COULEURS

Le dispositif optique spécial mis au point par la société Optique Thévon a permis de tirer des copies en couleurs du film de Jacques Tati "Jour de fête", tourné avec un procédé jusqu'ici inexploitable.



Si, près de cinquante ans après son tournage, le premier film de Jacques Tati "Jour de fête" est enfin visible en couleurs, c'est certainement grâce à l'obstination de sa fille, Sophie Tatischeff. Et à l'intense activité déployée par François Ede, réalisateur et opérateur, qui s'est mobilisé sur ce projet. Mais rien n'aurait été possible sans un système de haute technicité mis au point par la société Optique Thévon, une PME de Montreuil (Seine-Saint-Denis): une optique spécialement conçue pour "décrypter" les couleurs enregistrées par le film d'origine (une technique expérimentale fondée sur un support spécial "gaufré") et en tirer des copies exploitables dans des salles de projection normales. Chose qui s'était révélée impossible à l'issue du tournage... "Lorsque François Ede est venu nous voir avec un morceau de film, il nous a fallu un moment pour comprendre le problème, raconte Fabrice Delcul, qui a développé le système chez Optique Thévon. Et nous n'avions aucune idée du temps nécessaire à la réalisation d'un prototype." Convaincu par l'énergie et l'enthousiasme de ses interlocuteurs, Pierre-Jean Thévon, responsable de la PME, n'a pas hésité à mobiliser son entreprise sur ce projet peu banal. Le système optique de "Jour de fête" a été aussi complexe à concevoir qu'à fabriquer. Près de cent heures de calculs sur ordinateur auront été nécessaires à la définition du dispositif. Pour tirer des copies en couleurs de bonne qualité, le procédé utilisé pour "Jour de fête" impose de reconstituer les faisceaux lumineux reçus par le film à la prise de vue. Au terme d'une véritable enquête, François Ede a retrouvé un objectif semblable à celui utilisé à l'époque par Tati. En effectuant des mesures au banc, les techniciens de Thévon ont déterminé les caractéristiques de cet objectif et créé une lanterne trichrome : une source lumineuse blanche passe dans un système de filtres RVB (qui sélectionne les trois couleurs de base), puis à travers une optique qui restitue les caractéristiques du faisceau d'enregistrement de l'image.

Des verres spéciaux courants en avionique

C'est cette lanterne qui éclaire le film gaufré pour en extraire l'image couleur. Reste à transférer cette image sur un film en couleurs ordinaire. "L'objectif de reproduction est la partie la plus complexe du dispositif", souligne Fabrice Delcul. Principale source de difficultés: deux lentilles, placées au contact du film gaufré et dont la fonction est de rabattre les faisceaux lumineux vers l'objectif de reproduction. En effet, ce dispositif très convergent, indispensable, a pour inconvénient d'introduire dans l'image un défaut (courbure de champ) considérable. Pour y remédier, les techniciens de Thévon ont fabriqué ces lentilles en verres spéciaux très courants dans l'avionique. Ces matériaux sont aussi chers que difficiles à usiner... Malgré ce choix de haut de gamme, l'objectif de projection est complexe, car il doit encore corriger un résidu de la courbure créée par les lentilles au contact du film. Enfin, pour éviter des pertes excessives de lumière à travers ces optiques (l'objectif comprend huit lentilles), toutes les surfaces ont subi des traitements antireflet. En juillet dernier, Thévon livrait son système. Un mois de réglage a ensuite été nécessaire afin d'extraire les meilleures teintes du film gaufré. Après un travail intensif de tirages et de montages, le "vrai" "Jour de fête" sortait sur les écrans le 11janvier 1995. Optique Thévon figure en bonne place au générique.



USINE NOUVELLE N°2487

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS