Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Onzième accident mortel en raison des airbags Takata aux Etats-Unis

Léna Corot

Publié le

Vu sur le web Un airbag de l'équipementier japonais Takata est de nouveau mis en cause dans un accident mortel survenu le 30 septembre aux Etats-Unis. L'accident implique une Honda Civic de 2001, modèle rappelé dès 2008 en raison de la présence de ces airbags défectueux.

Onzième accident mortel en raison des airbags Takata aux Etats-Unis © © Livbag

Une onzième personne est morte aux Etats-Unis en raison d’un airbag défectueux Takata, annonce Reuters. La Nationale highway traffic safety administration (NHTSA) a indiqué qu’une femme de 50 ans est décédée des suites d'un accident de voiture survenu le 30 septembre en Californie. Elle conduisait une Honda Civic de 2001, le premier modèle rappelé en 2008, qui n’a jamais été réparé, précise Reuters. Ces airbags défectueux se déploient avec trop de force projetant des fragments de métal.

Honda affirme avoir prévenu à plus de vingt reprises au cours des huit dernières années la propriétaire décédée en Californie, explique Reuters.

Presque 100 millions d'airbag rappelés à travers le monde

A travers le monde, au moins seize décès sont liés à ses airbags défectueux, dont cinq en Malaisie, précise Reuters. Environ 100 million d’airbag ont été rappelés à travers le monde par 12 constructeurs automobiles.

Neuf des onze décès aux Etats-Unis sont survenus entre 2001 et 2003 avec des modèles Honda et Acura que la NHTSA a classifié comme étant à haut risque en juin demandant aux propriétaires de les faire réparer avant de les conduire, détaille Reuters. Honda affirme avoir déjà réparé plus de 70% de groupe original d'airbags rappelés dont le nombre s’élève à 1.08 million.

En mai, la NHTSA a demandé à 17 autres constructeurs de rappeler entre 35 à 40 millions d’airbags défectueux assemblés par Takata en 2019. Takata recherche actuellement un investisseur financier pour l’aider à faire face à cette crise plombant ses comptes.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle