Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

OneWeb sera le premier client à voler sur Ariane 6 en 2020

Hassan Meddah ,

Publié le

Le premier vol d’Ariane 6 prévu en mi 2020 aura pour mission de mettre en orbite basse des mini-satellites de la constellation OneWeb. Le contrat prévoit également deux options pour des lanceurs Ariane 6.

OneWeb sera le premier client à voler sur Ariane 6 en 2020 © ESA

C’est la fin du suspense. L’identité du premier client à voler à bord d’une Ariane 6 est enfin connu. Ce sera OneWeb, qui a choisi une Ariane 6 équipée deux boosters. C’est ce qu’a indiqué Stéphane Israel, le PDG d’Arianespace qui s’exprimait mercredi 27 février du centre spatial guyanais, juste après la mise en orbite réussie des six premiers satellites de la constellation OneWeb.

La version deux boosters (A62, ndlr) permettra d’embarquer une trentaine de mini-satellites chacun pesant un peu moins de 150 kilos. Le lanceur sera équipé pour cela d’un dispenseur, un équipement qui permet de maintenir ensemble les satellites sous la coiffe et de procéder à leur séparation dans l’espace. OneWeb a également pris deux options sur des lanceurs Ariane 6, sans préciser encore de préférence entre la version 2 ou 4 boosters. La version A64 permettrait d’emporter plus de 70 satellites.

Eutelsat en 2021

L’opérateur OneWeb s’impose comme le bon client d’Arianespace. En juin 2015, OneWeb avait sélectionné la filiale d’ArianeGroup pour mettre en orbite ses 650 mini satellites, en commandant plus de 21 fusées Soyouz. Selon Arianespace, il s’agissait alors du contrat le plus important jamais signé dans l’industrie des lanceurs, estimé à plus d’un milliard de dollars.

L’opérateur Euteltsat a été le premier client privé à sélectionner Ariane 6 (version 4 boosters) dès septembre 2018 dans le cadre d’un accord multi-lancement portant sur 5 satellites. Son vol est toutefois prévu en 2021. D’autres clients ont déjà exprimé leur confiance à Ariane 6 comme le ministère des Armées associé au CNES pour mettre en orbite son satellite militaire d’observation de la Terre CSO-3 ou encore la commission européenne pour mettre en orbite des satellites Galileo.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle