L'Usine Auto

Onesia Production optimise la réalité virtuelle

, ,

Publié le

Avec le logiciel développé par David Biau, les systèmes de réalité virtuelle feront bientôt figure de jeux vidéo.

Onesia Production optimise la réalité virtuelle


Les systèmes de réalité virtuelle pour l'industrie pèchent encore par leur interface. Produits à partir des logiciels de CAO, il leur manque le rendu photo réaliste aujourd'hui courant dans les jeux vidéo. David Biau, 31 ans, titulaire d'un DEA en images de synthèse et réalité virtuelle de l'université Paris VIII, propose depuis la rentrée une solution logicielle qui améliore le rendu. A partir d'images fixes ou de photos, son moteur 3D est capable de calculer en temps réel des images pour la réalité virtuelle. L'intérieur d'une voiture visualisé dans un système immersif se rapproche ainsi encore un peu plus de ce qu'il serait dans un modèle physique. Cette solution a été développée en partenariat avec l'Institut de recherche en informatique de Toulouse (Irit), qui héberge encore la jeune entreprise Onesia. Créée en octobre 2004, elle était au départ destinée à produire des images de synthèse pour les films de communication des entreprises.

Mais suite à la demande d'un industriel, David Biau a repéré une nouvelle application de sa technologie.Renault avait en effet sollicité l'Irit pour résoudre un problème de rendu pour ses systèmes immersifs de revue de projets. Pour autant, les premiers utilisateurs de la solution d'Onesia pourraient être le Cnes ou la société de services toulousaine Oktal, pour des applications militaires. Onesia cible en tout cas principalement les industries de l'automobile, de l'aéronautique et de l'aérospatiale. C'est avec l'aide d'un cabinet conseil spécialisé dans l'innovation, payé par l'incubateur toulousain, que David Biau est en train de nouer ses premiers contacts commerciaux.
Il a également reçu l'aide d'Oséo Anvar avec un prêt à la création d'entreprise et une aide à l'embauche. David Biau cherche à recruter un commercial avec un profil d'ingénieur pour développer sa société qui sortira de l'incubateur en janvier 2007.

Se rapprocher des grands éditeurs

Reste que cette technologie de pointe ne concerne qu'une niche dans le domaine de la création graphique. De plus, un éditeur allemand, RTT, travaille également sur le sujet. David Biau devrait donc rapidement présenter sa technologie aux grands éditeurs qui s'intéressent de prêt à la réalité virtuelle. A commencer par l'américain Autodesk, qui a acquis en début d'année le canadien Alias, éditeur du logiciel Maya sur lequel repose pour l'instant la solution d'Onesia. Ou un autre américain, Adobe, qui a récemment acquis deux jeunes entreprises innovantes françaises pour développer son logiciel Acrobat 3D, destiné à la publication de notices techniques interactive 3D et acheté la technologie d'un troisième français pour porter sa technologie sur les téléphones mobiles. Mais d'ici là, pour faire vivre l'entreprise, David Biau continue son activité de création de films en images de synthèse, destinés à la promotion des produits industriels. Thalès, Alcatel Space, Airbus, le Cnes ainsi que les trois grandes chaînes de télévision nationales, sont parmi ses premières références.

Aurélie Barbaux


L'innovation
> Onesia a développé un moteur 3D temps réel pour la réalité virtuelle. A partir d'images statiques réalisées avec le logiciel de design Maya de l'éditeur Alias (acquis par Autodesk), le logiciel ajoute en temps réel un rendu «photo» aux images de synthèse utilisées en réalité virtuelle à partir des logiciels de CAO.
> Il permet de rendre encore plus «réaliste» les systèmes d'immersion, de formation ou les nouvelles notices techniques 3D interactives.
> Gourmande en calcul, la solution ne fonctionne que sur les PC de dernière génération, qui embarque une carte graphique accélérée.

L'Entreprise
Siège : Toulouse (Haute-Garonne)
Création : Octobre 2004
Dirigeant : David Biau
Statut : EURL
Capital : 17000 euros
Actionnaire : Fondateur
CA 2005 : 17000 euros
Effectif : 3 personnes

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte