[One Planet Summit] "Le gouvernement prend la bonne direction", affirme Jean-Louis Chaussade

Jean-Louis Chaussade, le directeur général de Suez, qui vient d’être récompensé à l’ONU, pour son engagement, s’exprime sur les avancées dans la lutte contre le dérèglement climatique à la veille du One Planet Summit qui se tient ce mercredi 26 septembre. Il répond aux questions de l’Usine nouvelle depuis un taxi new-yorkais.

Partager
[One Planet Summit]
Jean-Louis Chaussade, directeur général de Suez, à l'ONU.

L’Usine Nouvelle : Au siège des Nations Unies, vous venez de recevoir le prix de Pionnier des ODD 2018 de la part de l’UN Global Compact[1]. Une récompense pour le travail de votre entreprise en faveur du développement durable. Que vous inspire-t-elle ?

Jean-Louis Chaussade : Tout d’abord au nom du Groupe Suez, je suis très honoré de cette reconnaissance. En effet, le Global Compact des Nations Unies a été mis en place avec l’objectif de réduire les inégalités sur la planète, la pauvreté et les problèmes climatiques. Il s’agit de mobiliser plusieurs parties prenantes et notamment les entreprises et les ONG pour la poursuite des Objectifs du Développement Durable (ODD) définis par l’ONU. Chez Suez, nous nous sommes engagés autour de la révolution de la ressource. Avec 9 milliards d’habitants, on ne pourra plus consommer comme au XXe siècle. Il faut consommer moins de matières premières et mieux. Par exemple, concernant la ressource en eau, il faut mieux l’utiliser et la récupérer pour permettre un juste accès à tous notamment dans l’agriculture et l’industrie, deux secteurs fortement consommateurs d’eau. Nous devons agir et proposer des solutions pour éviter les conflits d’usages.

Le One Planet Summit se déroule ce 26 septembre à New-York pour sa seconde édition. Qu’en attendez-vous ?

La première édition avait pour objectif de dégager des financements. J’attends de ce sommet de voir avec intérêt ce qui a été fait réellement et quelles trajectoires ont été mises en place pour aller dans la bonne direction. La défection des Etats-Unis ralentit le rythme, même si les grandes villes des Etats-Unis et certains Etats s’engagent dans la bonne direction.

Justement, on le voit avec les engagements du C40 [2], le salut ne passe-t-il pas par les villes qui concentreront environ 70 % de la population mondiale à l’horizon 2050, selon une étude de l’ONU ?

Non, c’est un travail qui doit se faire ensemble. Les villes sont certes plus proches du terrain, mais les Etats, les parties prenantes et la société civile ont un rôle à jouer. Le problème du réchauffement climatique est de savoir dans quelle ville vivrons-nous. Une ville non polluée et agréable à vivre ?

Aujourd’hui, les études montrent que nous sommes en retard, y compris en France pour atteindre les objectifs fixés à la COP 21 de Paris. Le temps est compté et nous n’allons pas assez loin et assez vite comme le regrettait Nicolas Hulot. Qu’en pensez-vous ?

Evidemment, cela n’avance jamais assez vite. S’extraire d’un système pour aller vers un autre n’est pas facile. Si l’on va trop vite, on risque de tout bloquer. Je pense que le gouvernement prend la bonne direction, car cela n’est pas simple. Et n’oublions pas toutes les initiatives des industriels, des citoyens, des ONG, le système bouge, les mentalités changent, il y a une véritable prise de conscience collective.

Et les entreprises, vont-elles réellement dans la bonne direction ?

Elles ont commencé à prendre des engagements depuis des années. Il faut aussi les mettre en place et mesurer qu’ils sont bien appliqués. Nous progressons.Dans le domaine des déchets, le recyclage et la valorisation c’est très bien. Mais il faut aussi qu’il y ait une demande car le prix n’est pas le même que pour des matières premières.

Propos recueillis par Olivier Cognasse


[1]Le Global Compact des Nations Unies rassemble des entreprises, des organisations, des agences des Nations Unies, et la société civile autour de dix principes universellement reconnus pour construire des sociétés plus stables et inclusives. C’est une initiative mondiale qui compte plus de 13 000 participants dans 170 pays.
[2] Le C40 Cities Climate Leadership Group regroupe plus de 90 des plus grandes villes du monde, représentant plus de 650 millions de personnes et un quart de l'économie mondiale. Le C40 est engagé dans la lutte contre le changement climatique et il est présidé par la Maire de Paris, Anne Hidalgo.



SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Environnement

Dépoussiéreur industriel : Filtre à manches FP rectangulaire

FB FILTRATION

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur Contrôle Commande F/H

ORANO - 09/12/2022 - CDI - La Hague

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

60 - Liancourt

Ravalement d'une maison de maître de 5 logements collectifs locatifs, rue des Arts et Métiers

DATE DE REPONSE 15/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS