"On ne pourra pas développer une stratégie climat en Europe au détriment de nos emplois industriels", juge Patrick Pouyanné, PDG de Total

Taxe carbone, prix de l’électricité, huile de palme, défiance des jeunes générations… Le PDG de Total Patrick Pouyanné n’esquive aucune des questions brûlantes liées à la transition énergétique.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Une part variable de la rémunération des dirigeants de Total sera liée à la baisse des émissions directes de gaz à effet de serre, annonce Patrick Pouyanné.

L'Usine Nouvelle - La loi Pacte incite les entreprises à se doter d’une raison d’être. Quelle est celle de Total ?

Patrick Pouyanné - Dans mon discours devant l’assemblée générale des actionnaires, il y a un an, j’ai expliqué que la raison d’être de Total, c’est de fournir une énergie la plus abordable, la plus fiable et la plus propre possible au plus grand nombre. L’inscrire dans les statuts relève du conseil d’administration. Dès 2015, nous avons réfléchi à l’ambition de Total à vingt ans. Nous voulons "devenir la major de l’énergie responsable". Chaque mot est important. "Devenir", signifie que c’est un mouvement. "Major", parce que nous voulons rester un des grands du secteur. "Énergie", c’est parce que Total ne produit et ne commercialise pas uniquement du pétrole et du gaz, mais aussi de l’électricité bas carbone. "Responsable", c’est l’être vis-à-vis du climat, de nos équipes, mais aussi de la société civile.

Cette responsabilité est-elle la base de votre politique climat ?

Forcément, les deux vont ensemble. On ne peut pas parler du monde de l’énergie sans parler de climat. Mais on ne peut pas non plus aller contre les marchés de l’énergie. On observe que le pétrole croit peu – de l’ordre de 1 % par an –, le gaz de 2 % tandis que l’électricité va doubler d’ici vingt à vingt-cinq ans. Cette demande en énergie est compatible avec le défi climatique. Ensuite, c’est une question de rythme.

Avez-vous des objectifs, comme Shell qui veut devenir le premier électricien au monde en 2030 ?

Eux, ils déclarent… Nous, on fait ! Nous sommes la compagnie pétrolière avec la plus grande base de clients dans l’électricité. Nous avons pris l’engagement de baisser de 15 % nos émissions directes de gaz à effet de serre à l’horizon 2025. Et nous allons en rendre compte.

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement