Electronique

On n'y croit pas… que Bouygues Telecom soit favorisé

, , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

On n'y croit pas… que Bouygues Telecom soit favorisé © d.r.
L’Arcep autorise finalement Bouygues Telecom à faire passer sa 4 G à partir du 1er octobre, par la bande de fréquences 1 800 MHz, qui ne transportait jusqu’ici que de la voix (2 G). Pour diverses raisons, Free, Orange et SFR ne peuvent en faire autant facilement (même s’ils peuvent en faire la demande) et sont contraints, pour déployer leur 4 G, d’utiliser les bandes 800 MHz et 2 600 MHz acquises fin 2011 à prix d’or. Forcément, ils crient à l’avantage flagrant donné à leur concurrent et brandissent la menace de milliers de pertes d’emplois. Mais l’Arcep ne donne rien sans rien. Pour des raisons d’équité, elle demande également à Bouygues Telecom de restituer une partie de son patrimoine en 1 800 MHz le 1er octobre 2013, puis le 25 mai 2016. Or ce dernier dispose de moins de[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte