Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

On n'y croit pas… au rééquilibrage des ports européens

,

Publié le

On n'y croit pas… au rééquilibrage des ports européens © pascal guittet ; JOHN THYS ; D.R.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Le premier d’entre eux, Rotterdam, vient d’ouvrir une extension, première étape du projet Maasvlakte 2 qui sera achevé en 2033. Cette phase comprend 700 hectares de terrains, 11 kilomètres de digues, 3,5 de quais, 24 de voies routières et 14 de voies ferroviaires. Une nouvelle zone a été gagnée sur la mer. À terme, le trafic devrait doubler.

Quand on sait que les trois plus grands ports européens – Rotterdam, Anvers et Hambourg – captent 20% des marchandises qui entrent en Europe par la mer, le vœu de la Commission européenne de rééquilibrer l’activité des ports continentaux semble vain. Pourtant, elle vient de proposer une remise à niveau de 319 maritimes pour améliorer les opérations et les connexions. Le but est de réduire la congestion des routes et de permettre des économies sur les transports.

Reste à connaître le coût de cette remise à niveau et le nom des contributeurs. À l’heure des vaches maigres, ce n’est pas gagné !  

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle