L'Usine Santé

On n’y croit pas... à une succession paisible de Pierre Fabre

, , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Quatre directeurs généraux... en quatre ans ! Pourtant solide financièrement, avec un chiffre d'affaires de 1,9 milliard d'euros en 2011, le groupe pharmaceutique et de cosmétique Pierre Fabre ne peut pas en dire autant de sa gouvernance. Aucun successeur ne semble à la hauteur pour Pierre Fabre, le fondateur de la société, en 1961, et toujours président du conseil d'administration, à 86 ans. Après avoir évincé Jean-Pierre Garnier, venu en 2008 de la big pharma GSK, puis Olivier Bohuon, débauché en 2010 du laboratoire américain Abbott, on pensait que le dirigeant du Tarn se satisferait enfin de son neveu, Jacques Fabre. Ce dernier avait été le directeur de la branche dermo-cosmétique du groupe, avant d'être désigné directeur général en février 2011. Cette nomination interne aurait dû être un[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte