L'Usine Aéro

On n'y croit pas... à un redécollage rapide du 787

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

On n'y croit pas... à un redécollage rapide du 787 © pascal guittet ; boeing ; d.r.
Quand les 787 de Boeing pourront-ils voler à nouveau ? C’est l’incertitude la plus complète qui domine aujourd’hui. Certains experts n’hésitent pas à évoquer une immobilisation d’une durée de six mois, avant de résoudre le problème des batteries lithium ion qui prennent feu à bord des Dreamliner. La compagnie japonaise ANA, dont la flotte est clouée au sol depuis le 16 janvier, a pris les devants et s’apprête à annuler les 379 vols programmés en février avec cet appareil. Il faut dire qu’il y a des raisons d’être inquiet pour l’avionneur de Chicago. L’agence américaine de sécurité aérienne, le NTSB, a qualifié de « très sérieux » les départs de feux survenus dans deux des Dreamliner de Boeing. En outre, le travail de ses enquêteurs[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte