Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

"On demande une réelle stratégie industrielle de long terme"

Astrid Gouzik , ,

Publié le

Entretien La Fédération FO de la Métallurgie a envoyé le 6 mars aux candidats à l’élection présidentielle son livre blanc. Son secrétaire général, Frédéric Homez, dévoile les grandes lignes du volume à L’Usine Nouvelle.

On demande une réelle stratégie industrielle de long terme © D.R.

L'Usine Nouvelle - En 2007 déjà, vous aviez produit un livre blanc à destination des candidats à la présidentielle. Qu’attendez-vous cette nouvelle édition ?
Frédéric Homez - Il y a 5 ans, seul Nicolas Sarkozy nous avait adressé une réponse. Il réagissait à notre revendication, créer une banque industrielle. Il expliquait ne pas pouvoir répondre à notre demande dans son intégralité mais qu’il mettait en place le Fonds stratégique d’investissement (FSI).

Depuis a émergé l’idée d’une banque industrielle d’investissement. Le principe nous plait mais nous ne sommes pas totalement satisfaits. Dans notre livre blanc, nous demandons une banque industrielle à guichet unique qui regrouperait le FSI, Oséo, et différents organismes existants. Ce serait alors une vraie banque nationale de l’industrie.

Aujourd’hui, les différents candidats ont mis la réindustrialisation au cœur de la campagne. Espérez-vous que vos revendications aient plus de résonnance ?
Le risque, c’est justement cet "effet campagne". Ce n’est pas parce qu’on est en période pré-électorale, et que les candidats se déplacent sur les sites industriels sensibles, que les promesses suffiront. On demande une réelle stratégie industrielle de long terme.

Le Made in France notamment doit faire l’objet de travaux de longue haleine, et ne pas être seulement un thème de campagne. Nous plaidons pour la mise en place d’une véritable information des consommateurs et des épargnants.

Vous parlez aussi de compétitivité loyale. De quoi s’agit-il ?
Pour nous, il s’agit surtout d’honnêteté du discours. On ne peut pas nous parler de déficit de la balance commerciale, nous dire que les exportations baissent inexorablement alors qu’on a laissé couler de nombreux secteurs industriels en France. Nous faisons référence notamment à la machine-outil, au téléviseur, à la téléphonie. Nous voulons préserver la compétitivité des entreprises mais pas au prix de la protection sociale.

Quel regard porte la FO Métaux sur le quinquennat de Nicolas Sarkozy ?
Nous reconnaissons que des initiatives ont été prises en faveur de l’industrie, les Etats Généraux notamment. Mais le gouvernement n’a pas été assez loin pour défendre l’industrie. On aurait pu travailler plus sur le "Fabriqué en France" et avancer sur le projet de banque de l’industrie.

Bien sûr, des entreprises ont été aidées au cas par cas, mais ce que nous demandons, c’est une stratégie sur le long terme.

La valse des candidats au chevet des usines en danger, ArcelorMittal à Florange par exemple, ça vous inspire quoi ?
Pour l’instant, pas grand-chose car ils n’amènent pas de solution. Les décisions doivent faire l’objet de discussions tripartites. L’Etat ne peut pas décider tout, et tout seul. Et les entreprises ne peuvent non plus demander des aides que lorsque ça les intéresse. 

 

LIVRE BLANC FO métallurgie

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle