Olympus vend sa filiale de distribution de téléphones portables

Le groupe japonais spécialisé dans la production d’appareils photo continue son recentrage sur ses activités de cœur de métier.

Partager
Olympus vend sa filiale de distribution de téléphones portables

Pour 530 millions d’euros, le groupe japonais annonce ce 24 août avoir cédé sa filiale de distribution de téléphones portables ITX à Japan Industrial Partners, l'un des principaux fonds d'investissement au Japon.

Cette opération prendra forme réelle le 28 septembre prochain. Grâce à cette vente, Olympus entend profiter de cette vente pour l’inscrire comme gain exceptionnel dans ses résultats financiers du trimestre de juillet à septembre.

Le groupe a décidé en début d’année de tout faire pour redevenir rentable et redorer le blason de sa marque. Il a donc lancé en juin dernier un large plan d’économies comprenant notamment la suppression de 2 700 emplois d’ici à mars 2014. Soit au total 7% des effectifs mondiaux du groupe.

La restructuration prévoit aussi la cession des activités et filiales jugées non stratégiques ou alors sans avenir. Il s’agit par exemple des métiers basés sur les instruments médicaux, équipements scientifiques et appareils photo numériques.

Négociations

Actuellement le groupe est en pourparlers avec plusieurs groupes dont Sony et Panasonic pour la reprise de certaines activités. Dans ce cas l’un d’entre eux pourrait alors devenir le premier actionnaire dans le cadre d’une possible hausse du capital dans les mois à venir.

Olympus a aussi reçu la somme de 500 millions d’euros en juillet du fabricant d’équipements médicaux Terumo, qui a entamé des négociations en vue d’une fusion. Pour l’heure, Olympus n’a pas répondu à cette offre.

Toutes ces opérations font suite à une série de manipulations comptables au sein du groupe révélée en octobre 2011 par l'ancien PDG britannique du groupe, Michael Woodford.

L’objectif de cette manipulation était alors de maquiller les pertes financières de plus d’1,3 milliard d’euros subies pendant les années 1990 sur des investissements effectuées pendant les années de la bulle financière japonaise.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Responsable activités chez Aibus site de St Nazaire F/H

Safran - 20/01/2023 - CDI - Saint-Nazaire

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - ERILIA

Construction de 46 logements collectifs à Morières-les-Avignon (84)

DATE DE REPONSE 28/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS