Olympus mis en examen

La société japonaise et trois de ses anciens dirigeants ont été mis en examen mercredi. Le scandale financier qui secoue le groupe n'est pas encore soldé.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Olympus mis en examen

C'est un tournant dans l'affaire Olympus : le procureur de Tokyo a pris sa décision et mis en examen la société et trois ex-dirigeants.

Les trois hommes (Tsuyoshi Kikukawa, 70 ans, Hisashi Mori, 54 ans, et Hideo Yamada, 67 ans) sont accusés d'avoir organisé la dissimulation d'une perte de plus d'un milliard d'euros. Ils ont été placés en détention.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

S'ils sont jugés coupables, ils pourraient écoper de dix ans de prison et d'une amende de près de 10 millions de yens (93 000 euros). La compagnie devrait payer jusqu'à 700 millions de yens d'amende (6,5 millions d'euros), affirme la presse japonaise.

Les trois hommes ont déjà partiellement reconnus les faits. Ce scandale a été découvert par le Britannique Michael Woodford, lequel avait été nommé à la tête d'Olympus début 2011. Il en a été chassé en octobre après avoir été jugé trop curieux par les autres membres du conseil d'administration, dont les trois personnes visées.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS