Olmix implantera une unité de traitement d'algues en Vendée

Une cinquantaine d'emplois accompagnera ce projet d'usine pilote, exploitant l'important gisement d'algues rouges vendéen.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Olmix implantera une unité de traitement d'algues en Vendée

La société bretonne Olmix, spécialisée dans la transformation des algues, va implanter une nouvelle unité de valorisation d’algues à Saint-Hilaire-de-Riez en Vendée. La future usine, présentée comme un projet pilote dans son domaine, concentrera 80 000 à 100 000 tonnes de biomasse par an, principalement des algues rouges de type Solieria Cordalis, encore peu exploitée et dont le littoral vendéen est un important gisement.

Si les contours de l'outil industriel et le montant de l'investissement restent à définir, l'industriel s'avance sur 25 emplois à cinq ans auxquels s'ajouteront les équipes de marins-pêcheurs (collecte et lavage) qui accompagneront ce projet, soutenu par les collectivités dont le département de la Vendée et le conseil régional des Pays de la Loire. "Au total, c’est une cinquantaine d’emplois dans le secteur très porteur de la valorisation des algues qui sont désormais annoncés", mentionne Christophe Clergeau, vice-président de cette collectivité.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Un navire aspirateur d'algues très innovant

Pour la récolte des algues au large des côtes vendéennes, Olmix travaillera en partenariat avec la société vendéenne Thomsea. Cette dernière a développé un navire aspirateur d'algues très innovant. Il est formé d’un chalut en forme de pyramide, taillé dans un filet spécial qui garde un pouvoir filtrant sans colmater avec les algues. Ce projet fut accompagné par le cluster Néopolia, avec le chantier naval nantais Alu Marine et l’architecte Arco Marine de Saint-Nazaire.

Olmix dont le siège social est à Bréhan (Morbihan), compte un effectif de 350 salariés et réalise 65 millions d'euros de chiffre d'affaires dont 80 % à l’export. L'entreprise transforme les algues pour l’industrie de la nutrition animale, de la cosmétique et les matériaux pour le bâtiment.

Emmanuel Guimard

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    OLMIX
ARTICLES LES PLUS LUS