Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'usine Agro

OFW Ships, le pêcheur d'eau

Laurent Rousselle , , , ,

Publié le

Made in France

OFW Ships, le pêcheur d'eau © DR.

Puiser l’eau des océans et la commercialiser en bouteilles d’eau potable, c’est l’idée de Régis Revilliod, le PDG d’OFW Ships. Cet ancien commandant de la marine âgé de 64 ans, qui a notamment été ingénieur dans l’offshore pétrolier, est l’inventeur du Marine Bottling Plant (MBP). Un navire-usine, unique au monde, qui sera capable, d’ici à l’été prochain, de pomper l’eau de mer à 300 mètres dans des zones profondes de 2 000 mètres, de la traiter et de l’embouteiller avant de la livrer dans le monde entier. En 2016, le procédé a été validé par Bureau Veritas. Deux navires sont actuellement en préparation. « Plusieurs marques de boissons, principalement étrangères, ont déjà signé un contrat de location pour une période de dix ans », indique l’armateur. Depuis 2013, OFW Ships a levé 3 millions auprès de 38 investisseurs et prépare son entrée en Bourse pour la fin de l’année, avec l’objectif de lever entre 45 et 60 millions d’euros. Une somme destinée à constituer la flotte. Un navire par an est prévu jusqu’en 2021. Consommée notamment dans les pays asiatiques, Japon en tête, la « deep sea water » – l’eau des profondeurs marines – est appréciée pour sa richesse en minéraux organiques. Environ 1,8 milliard de litres ont été produits l’an dernier. Mais à quel prix ? Une dizaine d’usines terrestres, comme celle de Kona Deep, à Hawaï, fournissent une quinzaine de marques et répercutent des coûts énergétiques et de transport considérables, avec un prix de vente entre 10 et 20 euros le litre. Inaccessible à la majorité de la population, alors que l’émergence d’une classe moyenne mondiale pourrait doper la demande de deep sea water. Un produit qui pourrait devenir beaucoup plus abordable grâce aux navires d’OFW Ships et se vendre au prix d’un litre de Coca-Cola, les effets positifs sur la santé en plus. 

L’innovation

Un navire-usine réunissant tout le process de production et de stockage d’eau potable en mer, de la fabrication des bouteilles au palettiseur, en passant par le remplissage et l’étiquetage. Avec une capacité de 100 millions de litres par an pour un coût de location de 28 millions d’euros.

L’opportunité

Particulièrement riche en minéraux, la deep sea water est très appréciée en Asie, mais reste chère. La réduction drastique de son coût pourrait lui offrir un large marché.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus