Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'usine Agro

[Oeufs contaminés] "D'autres entreprises peuvent être concernées", selon Loïc Coulombel, président du Snipo

Anne-Katell Mousset , , , ,

Publié le

Loïc Coulombel est président du Snipo, Syndicat National des Industriels et Professionnels de l'Œuf. Les professionnels de l'oeuf travaillent avec la DGAL pour retracer le parcours des oeufs suspects en provenance des Pays-Bas et de Belgique. Ils attendent l'avis de l'Anses sur le risque de toxicité des lots d'ovoproduits entrés dans la chaîne alimentaire.

[Oeufs contaminés] D'autres entreprises peuvent être concernées, selon Loïc Coulombel, président du Snipo
cinq entreprises et un éleveur français sont concernés en France par la contamination des oeufs au fipronil
© oc_layos - Flickr - C.C.

L'Usine Nouvelle - Selon la direction générale de l'alimentation, cinq entreprises et un éleveur français sont touchés en France par la contamination des oeufs au fipronil. D'autres entreprises peuvent-elles être concernées ?

Loîc Coulombel -  L'enquête en cours porte sur beaucoup d'élevages. Et il faut analyser élevage par élevage. La Belgique, à la différence des Pays-Bas, n'a toujours pas publié de liste officielle des exploitations concernées. Ces analyses sont compliquées et demandent du temps. Les Pays-Bas sont un très gros fournisseur d'oeufs en Europe. Ils en produisent trois fois plus qu'ils n'en consomment. A ma connaissance, cinq entreprises françaises sont formellement identifiées. Mais potentiellement, d'autres peuvent être concernées. Au quotidien, il y a des échanges de lots fréquents entre les casseries, en fonction des besoins en oeufs bio, plein air, cage... Concernant l'éleveur du Nord de la France, sa production n'avait pas encore démarrée, il venait juste de recevoir des poulettes. Ce produit n'est pas autorisé en France.

Quels risques pour les consommateurs ?

Les oeufs coquilles vendus en France en GMS sont quasi-exclusivement français. La contamination au fibronil concerne seulement les ovoproduits, qui peuvent être fabriqués avec des oeufs provenant de Belgique, d'Allemagne ou des Pays-Bas. Un lot de production en casserie regroupe souvent plusieurs lots de coquilles de production. Il peut donc avoir un effet de dilution. Si on mélange deux tonnes d'oeufs contaminés dans un lot de 50 tonnes, on passe en dessous du seuil de détection. On attend l'avis de l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation) qui a été mandatée pour connaître le risque de toxicité. 

Le fibronil est-il recherché d'habitude dans les tests ?

La présence de fibronil est étudiée dans tous les tests de routine faits dans les entreprises. Il fait parti des 274 matières actives recherchées en test de routine. Selon les centres de conditionnement, ces tests sont faits 2 à 4 fois par an, et ils sont tous mis en commun entre les industriels. Comme nous ne les faisons pas au même moment, mais que nous avons des fournisseurs en commun, ces "pools" de résultats nous donnent un screening complet.

 

 

Réagir à cet article

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus