Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Occitanie 10 entreprises passées au 4.0

,

Publié le

Publi-rédactionnel

Occitanie 10 entreprises passées au 4.0

AGILEA

Une usine virtuelle pour la formation.

Installé à Toulouse (Siège social), Bordeaux, Nice, Lille, Paris et Genève, le cabinet de Conseil et de Formation spécialiste de la supply chain, Agilea développe de nouveaux outils pédagogiques faisant appel aux technologies de l’industrie 4.0. L’entreprise s’appuie ainsi sur la réalité virtuelle pour associer apprentissage théorique et mise en pratique immédiate en immergeant l’apprenant au sein d’une usine virtuelle. Le premier industriel à en bénéficier lors de formations Green Belt Lean 6 Sigma, MBDA, a été conquis par l’approche. « Notre objectif est de transformer les connaissances en compétence très rapidement, en proposant via la réalité virtuelle des exercices au plus proche de la réalité terrain. Nous nous posons sans cesse la question de savoir si un nouvel outil nous permettra d’améliorer l’acquisition des savoirs sans que cela soit un gadget. Pour nous, la formation reste l’une des fondations de l’industrie 4.0. » précise Thomas Janssen l’un des consultants-formateurs d’Agilea.

Le cabinet développe des jeux à façon et sur mesure adaptés à chaque entreprise. Il vient notamment de concevoir pour un grand groupe de l’agroalimentaire un parcours de formation complet qui va former environ 400 personnes pendant une période de 3 ans sur toute l’Europe.

www.agilea.fr

EXCENT

Excent place la réalité virtuelle au service de ses clients.

Spécialisé dans la conception et l’intégration de moyens et d’outillages notamment destinés à la construction d’aéronefs, le groupe d’ingénierie mécanique Excent, dont le siège est à Colomiers, s’est équipé cette année de casques de réalité virtuelle et de réalité augmentée. Ces outils lui permettent de suivre avec ses clients les phases de conception des produits et faire en sorte que le futur utilisateur puisse appréhender le nouvel outil dans un environnement virtuel. Cette immersion peut se faire aussi bien dans les locaux d’Excent que chez le donneur d’ordre. Par ailleurs, via sa business Unit située à Saint-Nazaire, le groupe utilise des logiciels de conception de pièces pour la fabrication additive. Excent, qui réunit 12 sites dans l’Hexagone et 6 à l’étranger, est en pleine phase de recrutement. 150 postes sont actuellement ouverts dont plus de 70 % en CDI sur toute la France. Le groupe prévoit la création de 350 emplois d’ici 2020. Il a inauguré en juin dernier son nouveau campus gersois à Pujaudran. Excent emploie aujourd’hui 700 salariés pour un chiffre d’affaires de 64 millions d’euros en 2017.

www.excent.fr

OCEASOFT

Oceasoft lance une nouvelle génération de centrale de surveillance de paramètres physiques.

Spécialisée dans le développement des solutions innovantes pour surveiller les paramètres physiques et environnementaux des produits sensibles, la société montpelliéraine Océasoft vient de lancer la commercialisation de Cobalt X2, une nouvelle génération de centrale de surveillance. Dernier né de la gamme Cobalt, le nouveau système apporte des fonctions nouvelles qui simplifient et optimisent les opérations de surveillance quotidiennes des professionnels des Sciences de la vie (82% de l’activité). Fonctionnant avec la technologie longue portée LoRaWAN™ et bénéficiant d’un écran tactile couleur, le cobalt X2 permettra notamment de pouvoir acquitter une alarme sans devoir se connecter sur une application. Le Cobalt X2 est doté de sondes filaires ou sans-fil entièrement numériques et permet également de surveiller jusqu’à 4 équipements en même temps. « Toutes les dernières technologies sont réunies dans ce produit pour permettre aux utilisateurs de se concentrer sur leur cœur de métier et non sur la surveillance des paramètres physiques de leurs produits sensibles.» précise Patricia Besson la Directrice Marketing et Communication. Océasoft s’adresse également aux entreprises de l’agroalimentaire, du transport et de la logistique ainsi que d’autres industries.

www.oceasoft.com

SYLOB

Une nouvelle offre Cloud pour l’ERP Sylob

Editeur-intégrateur de solutions ERP pour l’industrie, SYLOB annonce l’arrivée de sa nouvelle offre sur le cloud public d’AWS (Amazon Web Services). L’architecture du produit fonctionne sur la technologie « Docker ». La nouvelle offre cloud « plus sécure » allie disponibilité et souplesse. « Le logiciel est opérationnel en permanence de manière complètement autonome. En cas d’échec ou de coupure de service, la dernière sauvegarde est disponible immédiatement. Les solutions bénéficieront de l’infrastructure et des certifications d’AWS en termes de sécurité et d’authentification. Cette nouvelle architecture permettra aux clients de tester plus facilement les développements spécifiques et les nouvelles versions des produits. » indique-t-on au sein de l’entreprise. « Avec l’arrivée de l’industrie 4.0, les PME industrielles doivent faire le choix d’un ERP qui saura les aider dans ces nouveaux challenges. Cette nouvelle offre basée sur les dernières technologies est garantie pour les accompagner pendant de nombreuses années. »

www.sylob.com

LIEBHERR-AEROSPACE TOULOUSE SAS

Liebherr-Aerospace Toulouse SAS intègre l’IoT Valley et investit dans l’Usine du futur

Sous-traitant de rang 1 de l’aéronautique, Liebherr-Aerospace Toulouse SAS vient de s’associer à l’IOT Vallée afin d’accélérer l’innovation dans ses process de production.« Nous souhaitons bénéficier de l’expertise de l’IoT Valley en matière d’accélération de l’innovation dans nos processus de production » a déclaré Nicolas Perrier, le responsable des méthodes générales de la société qui réunit déjà dans ses ateliers outils de fabrication additive et nouveaux robots. Entreprise de pointe en matière d’industrie du futur, Liebherr-Aerospace Toulouse SAS a engagé depuis trois ans un plan d’investissement de 9 M€ pour moderniser ses2 usines, à Toulouse et à Campsas dans le Tarn-et-Garonne. De nouveaux moyens qui ne l’empêchent pas d’embaucher : la filiale du groupe allemand spécialisé dans le développement et la production de systèmes de pressurisation et systèmes de traitement d’air pour l’aéronautique, est en phase de recrutement avec une cinquantaine de postes supplémentaires sur ses 2 sites. Liebherr Aerospace emploie 1 340 salariés sur ses deux sites du Sud-Ouest. Elle affiche un chiffre d’affaires de 553 millions d’euros.

www.liebherr.com

NUMALIS

Numalis signe un partenariat avec Airbus

La star t-up montpelliéraine Numalis vient de signer une convention d’accompagnement avec Airbus Développement. Spécialisée dans le développement d’outils numériques d’analyse automatique des codes de calculs, elle permet de concevoir des systèmes embarqués critiques plus fi ables et plus performants. Numalis a vu le jour en 2015 au sein du Laboratoire de Mathématiques et de Physique de Perpignan. Elle propose des outils qui simplifient et optimisent les logiciels pour plus de fiabilité et de meilleures performances. Le nouveau partenariat lui permet de bénéficier de la reconnaissance d’un grand groupe et d’envisager la mise sur le marché dans un proche avenir de ses premiers produits. Afin d’assurer son développement, la start-up prévoit de lever des fonds. Elle a programmé de créer en2019 deux antennes (l’une à Toulouse et l’autre à Paris) et table sur le quadruplement de son effectif pour atteindre la quarantaine de personnes à l’horizon 2022.Les solutions développées par Numalis s’adressent aussi bien aux donneurs d’ordre de l’aéronautique, du spatial et de la défense qu’à ceux de l’automobile.

www.numalis.com

CORIMA

Corima Technologies innove à Toulouse

Spécialisée dans la fabrication de moules et d’accessoires de mise sous vide, la société drômoise Corima Technologies a ouvert fin 2017 une seconde unité de production à Toulouse afin de se diversifier dans la fabrication de moules en composites pré-imprégnés dédiés à l’aéronautique. Elle a investi 2,4 M€ dans l’aménagement d’un bâtiment de 1 200 m2 et l’installation d’un autoclave de grande dimension. L’entreprise utilise des logiciels 3 D pour concevoir les moules et fait appel à la fabrication additive pour réaliser des prototypes et divers accessoires destinés à équiper et optimiser les moules. « L’impression 3D nous permet de notamment de conserver les fichiers numériques de chaque accessoire équipant le moules que nous avons conçu et de pouvoir fournir de nouveaux exemplaires rapidement en cas de besoin du client » confi e le directeur Vincent Belorgeot. L’objectif à Toulouse est d’atteindre à l’horizon 2020 la barre des 3 M€ de CA avec quinze salariés sachant qu’aujourd’hui 8 personnes travaillent sur le nouveau site. L’entreprise réalise 70% de son activité à l’international.

www.corima.fr

SCOPELEC

Scopelec lance WESCAN, une nouvelle offre pour l’inventaire et la traçabilité des stocks mobiles.

Le groupe coopératif Scopelec commercialisera au début du mois de novembre prochain sa nouvelle offre baptisée WESCAN. « Conçue initialement pour nos propres besoins, cette solution technologique a été développée pour tracer l’ensemble des mouvements de nos stocks de composants et d’outillages qui sont dans nos 4500 véhicules sur l’ensemble de la France » précise Vincent Bronet. Pour élaborer cette solution « facile d’usage », Scopelec s’est appuyé sur son expertise dans les réseaux télécom, IT & IOT et dans leurs protocoles de communication respectifs. Avec WESCAN, Scopelec peut réaliser plusieurs opérations telles que mener des inventaires instantanés à distance, préparer des tournées en avance en croisant les ordres d’interventions passés et les stocks disponibles, signaler toute anomalie sur le stock embarqué et réserver du matériel. « Les performances obtenues en interne avec notre solution WESCAN nous permettent aujourd’hui de proposer à nos clients une offre qui va leur permettre de faciliter la gestion de leur activité. Cette solution WESCAN est typique de ce que nous pouvons attendre de l’industrie 4.0 c’est-à-dire l’interopérabilité entre les différents systèmes comme les ERP, les applications mobiles et les capteurs IOT ».

www.groupe-scopelec.com

ICOM FRANCE

Icom France développe des solutions innovantes de radiocommunications

Créée en 1976, la société toulousaine ICOM France, spécialiste des radiocommunications, propose une gamme très large d’équipements (PMR, marine, aéronautique, radioamateur, etc.) avec notamment des produits spécifiques répondant aux besoins de ses clients en s’appuyant sur son département de Recherche & Développement. Parmi ses axes de développement, on retiendra notamment une passerelle de communication multi-protocole offrant une convergence de différents systèmes de communication pour permettre aux utilisateurs de s’interfacer entre eux. Forte d’une équipe d’une cinquantaine de personnes, l’entreprise réalise une partie importante de son activité dans le domaine de la radiocommunication professionnelle. Elle est également très présente dans les domaines maritime, aéronautique et le monde du radio-amateurisme. Avec une renommée internationale, réputé pour la qualité, la robustesse et l’innovation de ses produits, le groupe ICOM s’implique continuellement dans les nouvelles technologies en investissant dans des domaines d’avenir, notamment les communications numériques. Cette nouvelle solution de radio LTE, qui constitue un atout incontestable pour les utilisateurs, devrait lui permettre de renforcer ses positions auprès des professionnels. Pour plus d’informations sur la radio LTE ICOM, consultez le site www.radiolte.fr

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle