Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Occitane Plats Cuisinés va créer 40 postes dans son usine de Castelnaudary

, , ,

Publié le

Avec l’aide de Pôle emploi, le spécialiste des plats cuisinés et de la saucisserie Occitane Plats Cuisinés cherche à recruter 40 personnes pour son usine de Castelnaudary (Aude). Créée mi-2014 avec la reprise de La Lauragaise, OPC met en avant l’origine régionale et le label "porc occitan".

Occitane Plats Cuisinés va créer 40 postes dans son usine de Castelnaudary © Flickr - T.Tseng - CC

Fabricant de plats préparés et de charcuteries, Occitane Plats Cuisinés (OPC) a gagné de nouveaux marchés et envisage une "accélération de son développement", indique Pôle Emploi. L’industriel cherche à recruter plus de 40 postes pour son usine de Castelnaudary dans l’Aude et a reçu le 11 janvier 2018, une vingtaine de postulants aux postes de cadres et agents de maîtrise. Plusieurs sessions se dérouleront au premier trimestre 2018 sur les autres postes d’ouvriers qualifiés ou spécialisés. OPC recherche un chef de ligne de conditionnement saucisse, un chef de fabrication saucisse, chefs d’équipe préparation, opérateurs étiquetage, opérateur préparation cuisine, opérateur contrôle qualité, préparateur de commandes... Joint par l’Usine nouvelle, l’industriel agroalimentaire "ne souhaite pas communiquer sur le sujet".

Fondé en juillet 2014, OCP a son siège à Paris et commercialise des plats cuisinés, de la viande de canard et des saucisses (saucisses de Toulouse, merguez et chipolatas) sous marque de distributeurs et sous sa marque "Les Occitanes". Selon les offres de recrutement, l'effectif total est de 200 personnes, réparti sur deux sites. OPC mise sur l’origine régionale des produits avec le label "Le porc occitan", "porc né, élevé, abattu, découpé et transformé dans la région de l’Occitanie. Un cahier des charges très strict offre une garantie certaine sur l’origine et la qualité de ce dernier". Une garantie qui s’explique aussi par l’histoire : mi-2014, CA Holding (piloté par Antoine et Arthur d’Espous, de Larnaudie) avait repris la société La Lauragaise et 91 salariés sur 100. En redressement judiciaire, La Lauragaise avait été créée en 2013 sur les débris de Spanghero, touché par le scandale de la viande de cheval.

Sylvie Brouillet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle