Occitane Plats Cuisinés va créer 40 postes dans son usine de Castelnaudary

Avec l’aide de Pôle emploi, le spécialiste des plats cuisinés et de la saucisserie Occitane Plats Cuisinés cherche à recruter 40 personnes pour son usine de Castelnaudary (Aude). Créée mi-2014 avec la reprise de La Lauragaise, OPC met en avant l’origine régionale et le label "porc occitan".

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Occitane Plats Cuisinés va créer 40 postes dans son usine de Castelnaudary

Fabricant de plats préparés et de charcuteries, Occitane Plats Cuisinés (OPC) a gagné de nouveaux marchés et envisage une "accélération de son développement", indique Pôle Emploi. L’industriel cherche à recruter plus de 40 postes pour son usine de Castelnaudary dans l’Aude et a reçu le 11 janvier 2018, une vingtaine de postulants aux postes de cadres et agents de maîtrise. Plusieurs sessions se dérouleront au premier trimestre 2018 sur les autres postes d’ouvriers qualifiés ou spécialisés. OPC recherche un chef de ligne de conditionnement saucisse, un chef de fabrication saucisse, chefs d’équipe préparation, opérateurs étiquetage, opérateur préparation cuisine, opérateur contrôle qualité, préparateur de commandes... Joint par l’Usine nouvelle, l’industriel agroalimentaire "ne souhaite pas communiquer sur le sujet".

Fondé en juillet 2014, OCP a son siège à Paris et commercialise des plats cuisinés, de la viande de canard et des saucisses (saucisses de Toulouse, merguez et chipolatas) sous marque de distributeurs et sous sa marque "Les Occitanes". Selon les offres de recrutement, l'effectif total est de 200 personnes, réparti sur deux sites. OPC mise sur l’origine régionale des produits avec le label "Le porc occitan", "porc né, élevé, abattu, découpé et transformé dans la région de l’Occitanie. Un cahier des charges très strict offre une garantie certaine sur l’origine et la qualité de ce dernier". Une garantie qui s’explique aussi par l’histoire : mi-2014, CA Holding (piloté par Antoine et Arthur d’Espous, de Larnaudie) avait repris la société La Lauragaise et 91 salariés sur 100. En redressement judiciaire, La Lauragaise avait été créée en 2013 sur les débris de Spanghero, touché par le scandale de la viande de cheval.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Sylvie Brouillet

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS