Quotidien des Usines

Obut ne se repose pas sur ses lauriers

, , , ,

Publié le

Le numéro un mondial de la boule de pétanque a investi 3,5 millions d’euros en quatre ans.

Obut ne se repose pas sur ses lauriers
Usine Obut de Saint-Bonnet-le-Château
© Obut

Champion du monde des boules de pétanque, Obut a investi 3,5 millions d’euros en quatre ans. Obut produit 2 millions de boules par an dans son usine de Saint-Bonnet-le-Château (Loire). Ses derniers investissements portent sur l’automatisation et la modernisation de son outil de production, sur la mise en place d’un progiciel de gestion de Wavesoft, sur l’acquisition de machines automatiques de contrôle et d’emballage. Le montant de ses investissements s’élève à 700 000 euros en 2014.

Doubler le résultat net

Pour poursuivre ses efforts d’investissement, l’entreprise familiale dirigée par Pierre Souvignet veut doubler son résultat net, le porter à 10 % à court terme. L’objectif est d’avoir un équipement industriel performant, susceptible de préserver son avance technologique sur ses concurrents.

La moitié de la production est dédiée aux loisirs, l’autre moitié à la compétition ; 10 % est exportée. L’unité de Saint-Bonnet-le-Château a été robotisée ces dernières années.

L’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 16 millions d’euros et employait 100 salariés en 2013. Son chiffre d'affaires devrait s’élever à 17 millions en 2014. Obut s’est doté d’un restaurant boulodrome qui vient compléter le musée de la pétanque ouvert sur place.

Vincent Charbonnier

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte