Obligation de transparence pour la cosmétique

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Obligation de transparence pour la cosmétique
Les effets indésirables graves devront être notifiés.
C’est le 11 juillet qu’entre en application la nouvelle réglementation européenne sur les produits cosmétiques. À l’instar de ce qui est déjà mis en œuvre pour les industriels de la pharmacie ou des dispositifs médicaux, les marques comme les distributeurs seront obligés de notifier les effets indésirables graves pouvant survenir à la suite de l’utilisation de cosmétiques. Cela nécessitera un changement d’organisation pour les industriels, qui devront se montrer réactifs et déclarer les cas graves dans les vingt jours. Pour l’association des PME de la cosmétique, la Cosmed, le nouveau règlement renforce considérablement la responsabilité de l’entreprise et de ses dirigeants. Il impose aussi de fortes contraintes de qualité, comme l’obligation de conformité aux bonnes pratiques de[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte