Electronique

Objectifs : fiabilité et économie d’énergie

,

Publié le

Un séminaire organisé par le fabricant de composants électroniques Actel en collaboration avec Future Electronics, Arm et Microsoft a fait le point sur les futures solutions, plus intelligentes et moins énergivores.

Objectifs : fiabilité et économie d’énergie © REUTERS

« Les composants proposés aujourd’hui qui fonctionnent des fréquences de plus de 100 MHz pechent par leur complexité », a précisé en ouverture de la rencontre, Patrizio Piasentin, responsable dActel France. « Il faut fournir aux utilisateurs de nouvelles architectures, des composants protégés contre la copie et capables de réduire les coûts de maintenance. » Autres désidérata important : la consommation énergétique. « Il faut associer faible consommation et fiabilité », explique l’expert. Les solutions : forte intégration matérielle et logicielle, utilisation des méthodologies standards qui accélerent le delais de mise sur le marché d’un composant. « On demande un peu trop aux logiciels aujourd’hui », constate le spécialiste d’Actel. « Il faut mettre en œuvre les technologies analogiques et proposer des produits plus pérennes. Il ne faut pas oublier, que les composants restent en stocks pendant plus de dix ans. » Autre conseil : adopter la technologie la plus adaptée à son application (SRAM, flash, switch). Utilisée dans le spatial, la première présente une programmation volatile. La seconde dispose d’une reprogrammation nonvolatile. Enfin, la switch est plus mature et très fiable, mais aussi à très faible consommation.

Côté énergétique, de nombreuses solutions permettent de faire des économies importantes. « On peut ainsi contrôler les moteurs électriques grâce à une puce et un algorithme dédié », remarque Patrizion Piasentin.
Actel a ainsi profité du séminaire pour dévoiler en France, ces nouveaux composants SmartFusion qui marient trois technologies : FPGA, programmation analytique et microcontrôleur. Avantages : la personnalisation facile, la protection IP et la facilité d’utilisation. « Ce nouveau composant apporte à la fois la fiabilité, l’économie d’énergie, la flexibilité et le coût d’implémentation réduit », souligne Christian Plante, directeur marketing d’Actel France. Applications : médical, télécommunication, énergie solaire, trains, contrôleurs industriels (pour les applications de mouvement, de sécurité, de process).

Un kit d’évaluation SmartFusion coûte 99 dollars, tandis qu’un kit de développement coûte 999 dollars.
Microsoft a profité du séminaire pour dévoiler la nouvelle version embarquée de Windows : le .Net Micro-Framework qui facilite la connexion des objets intelligents, dont le nombre est en permanente croissance. Leur nombre, 14 milliards aujourd’hui, doublera jusqu’en 2020...
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte