L'Usine Energie

[Objectif neutralité carbone] De très lourds investissements à venir dans la chimie

Julien Cottineau , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

L'industrie chimique n'a pas d'autre choix que de se transformer face au changement climatique. Cela nécessitera des investissements conséquents.

[Objectif neutralité carbone] De très lourds investissements à venir dans la chimie
Amélioration de procédés, énergie décarbonnée, mesures compensatoires... Lanxess met tout en oeuvre pour tendre vers la neutralité carbone.

L’industrie chimique joue le jeu. Elle n’a pas le choix. Energivore, donc gros émetteur de gaz à effet de serre, le secteur est, notamment en France, le plus gros consommateur de gaz (30 %) et d’électricité (20 %). La mobilisation des industriels a permis de réduire de 61 % les émissions au niveau européen et de 55 % l’intensité énergétique de la chimie, malgré une hausse de 84 % de la production, filière pharmaceutique incluse, entre 1990 et 2016.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte