Obama utilisera son veto sur le budget, Boehner reste ferme

WASHINGTON (Reuters) - La Maison blanche a annoncé vendredi que Barack Obama opposerait son veto à la dernière série en date de projets de loi républicains, destinés à relancer partiellement les services fédéraux frappés par le "shutdown".

Partager
Obama utilisera son veto sur le budget, Boehner reste ferme

"L'administration est catégoriquement opposée à l'adoption par la Chambre des représentants de projets de loi qui ne rétablissent que des secteurs très limités" des services fermés par le "shutdown" en raison de l'impasse budgétaire, a déclaré la Maison blanche.

"Envisager des projets de loi de finances de la sorte n'est pas une façon sérieuse ou responsable de diriger les Etats-Unis", ajoute l'exécutif américain.

De son côté, les élus républicains de la Chambre des représentants se sont réunis autour de John Boehner, président de l'institution, pour arrêter leur stratégie.

Le Congrès doit s'entendre d'ici au 17 octobre sur un relèvement du plafond de la dette américaine, actuellement fixé à 16.700 milliards de dollars. Au-delà de cette date, le Trésor américain risquera de faire défaut.

Selon des élus, le président de la Chambre, où les républicains sont majoritaires, leur a déclaré qu'il ne comptait pas coopérer avec les démocrates pour adopter un relèvement du plafond de la dette.

John Boehner a démenti les informations de presse selon lesquelles il comptait associer les voix des démocrates pour obtenir un relèvement du plafond sans diminution des dépenses.

"Il nous a dit que c'était erroné et qu'il comptait rester ferme et travailler avec nous à la recherche d'une solution, et que c'était la clé de la réussite", a déclaré à Reuters une élue républicaine, Shelly Moore Capito, après la réunion à huis clos des représentants du "Grand Old Party".

Le New York Times et le Washington Post ont rapporté que John Boehner avait l'intention d'associer à une solution les voix des démocrates, comme cela avait été le cas lors du dernier relèvement du plafond de la dette, en août 2011.

Estimant que l'impasse actuelle nécessitait sa présence à Washington, le président Barack Obama a annulé ses déplacements prévus la semaine prochaine en Indonésie et à Brunei, après avoir déjà renoncé, dans un premier temps, à se rendre en Malaisie et en Thaïlande.

Thomas Ferraro, Eric Faye pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS