Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Nvidia s’offre Mellanox pour accélérer aussi les échanges de données de calcul

Ridha Loukil , ,

Publié le

Le leader mondial des processeurs graphiques Nvidia met la main sur Mellanox Technologies, spécialiste israélien des technologies d’interconnexion informatique. Une opération de 6,9 milliards de dollars qui lui ouvre les applications d’accélération des échanges de données dans les supercalculateurs, le cloud et les datacenters d’entreprises.  

Nvidia s’offre Mellanox pour accélérer aussi les échanges de données de calcul
Puce d'accélération des échanges de données de Mellanox Technologies.
© Mellanox

Le géant américain Nvidia, leader mondial des processeurs graphiques, a conclu un accord définitif pour le rachat de Mellanox Technologies, spécialiste israélien des puces et équipements d’interconnexion de calcul. L’opération se monte à 6,9 milliards de dollars en numéraire. Elle devrait être finalisée à la fin de 2019.

Des puces de gestion de données jusqu'aux équipements réseaux

Avec ses processeurs graphiques, Nvidia, qui compte 12 000 personnes dans le monde et affiche un chiffre d’affaires de 11,72 milliards de dollars en 2018, accélère les calculs dans les PC de jeux vidéo, les supercalculateurs ou encore dans les datacenters pour les applications d’intelligence artificielle. L’acquisition de Mellanox Technologies lui ouvre les portes pour accélérer aussi es échanges de données dans le calcul intensif, le cloud et les datacenters. De quoi toucher un marché de plus de 60 milliards de dollars à l’horizon 2023 selon la société, 11 milliards de dollars de plus que son marché potentiel de traitement.

Fondée en 1999, Mellanox Technologies, dont le siège officiel se situe à Yokneam, en Israël, et le siège opérationnel à Sunnyvale, en Californie, développe une offre complète, allant des puces de gestion des données jusqu’aux équipements réseaux au standards Ethernet et Infiniband. La société, qui affiche plus de 2 500 personnes et un chiffre d’affaires de 1,09 milliard de dollars en 2018, revendique une présence dans 265 supercalculateurs du Top 500 des 500 supercalculateurs les plus puissants au monde. Selon le cabinet Crehan, elle s’impose comme le leader mondial incontesté des adaptateurs de réseaux Ethernet de 25 Gbit/s et plus avec 69% du marché, loin devant les géants Intel (14%) et Broadcom (6%).

Opportunité de rebond pour Nvidia

De son coté, Nvidia domine à plus de 70% le marché mondial des processeurs et cartes graphiques au cœur des PC, serveurs ou supercalculateurs selon le cabinet Mercury Research. Il revendique l’accélération des calculs dans 127 du Top 500 des supercalculateurs. Avec Mellanox Technologies, il étend sa domination à l’accélération aussi des échanges de données. L’offre de l’ensemble bénéficie déjà à de nombreux grands acteurs du cloud, dont Amazon Web Services, Alibaba, Baidu, Google, Microsoft, Oracle et Tencent, et équipementiers de datacenters, dont Cisco Systems, Dell EMC, Hewlett Packard Enterprise, IBM et Lenovo.

Au cours des cinq dernières années, Nvidia a joui d’une croissance fulgurante qui a triplé son chiffre d’affaires et décuplé ses bénéfices. Mais sur le quatrième trimestre de son dernier exercice fiscal, il subit un sérieux décrochage, laissant présager l’entrée dans un cycle de reflux et d’incertitudes. Avec l’acquisition de Mellanox Technologies, il s’offre le moyen de bondir encore, tout en élargissant son opportunité de marché. Son PDG Jensen Huang veut l'étendre au delà des puces, dans les serveurs et équipements de datacenters.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle