NUMTECH, champion des systèmes de surveillance de la qualité de l’air, passe la vitesse supérieure

Comment le Français NUMTECH s’est imposé en vingt ans comme le leader de la prévision et de la surveillance de la qualité de l’air ? Grâce à ses cibles : les aires urbaines et surtout les sites industriels.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

NUMTECH, champion des systèmes de surveillance de la qualité de l’air, passe la vitesse supérieure

La qualité de l’air est devenue une préoccupation mondiale majeure pour les pouvoirs publics comme pour les industriels. NUMTECH l’a sans doute compris avant tout le monde en mettant au point et en déployant, dès 2000, des outils numériques robustes et très pointus de surveillance environnementale à l’échelle urbaine, et surtout industrielle. « Nous avons commencé par développer le logiciel urbanair® en fournissant aux collectivités des informations locales sur la pollution en temps réel, heure par heure, à l’échelle de la rue », se souvient Pierre Béal, fondateur et président de NUMTECH.

« Notre outil apporte une aide précieuse aux prévisionnistes de la qualité de l’air et aux décideurs dans le cadre, par exemple, de déclenchement d’alerte de dépassement de seuil de pollution et de la mise en place d'actions à court terme pour limiter l'exposition de la population ». Depuis 2004, urbanair® a été adopté par la quasi-totalité des grandes métropoles françaises, mais aussi à l'étranger : Casablanca (Maroc), Dubaï (Émirats Arabes Unis), San Francisco (États-Unis), Helsinki (Finlande) et, en 2021, la ville de Dakar (Sénégal).

Des sites industriels dans le monde entier

Depuis quelques années, NUMTECH a senti une demande croissante de la part des industriels, soucieux de s’offrir à leur tour un véritable outil de surveillance de leurs sites en matière environnementale. C’est ainsi que NUMTECH a développé progressivement la plateforme logicielle plumair® à l’attention des industriels, pour leur permettre de suivre en temps réel et de prévoir l’impact sur la qualité de l’air des panaches de substances chimiques (gaz, particules), de composés biologiques et/ou radiologiques, ou encore de composés odorants émis par leurs installations sur leur environnement et, notamment, au niveau des travailleurs sur site et des riverains susceptibles d’être les plus exposés.

Partenaire de Lexis Project

« Notre logiciel plumair® est devenu l’un des outils digitaux les plus utilisés dans le monde. La SAUR, ou encore le géant mondial des sulfates OCP Group, pour ne citer qu’eux, l’ont déjà intégré. Nous sommes en cours de discussion avec d’autres grands noms de l’industrie pour poursuivre notre déploiement », analyse Pierre Béal. Une cinquantaine de sites en France, en Europe, en Chine, en Amérique du Sud et en Afrique sont placés sous la surveillance de plumair®. Et la tendance est à l’accélération de cette technologie, notamment à travers le projet européen Lexis Project.

« L’idée est de bâtir une plateforme de calcul qui exploite des ressources de grande envergure réparties géographiquement à l'échelle de l'Europe en couplant calcul HPC, Big Data et Cloud », confie Pierre Béal. Ainsi NUMTECH a rejoint Lexis Project sur la partie qualité de l’air, et s’affiche aux côtés de quinze autres partenaires, comme ATOS ou Eiffage. « Depuis vingt ans, nous avons prouvé la pertinence de nos outils et nous restons persuadés que le meilleur reste à venir », sourit le président de NUMTECH, devenu leader mondial dans son domaine.

Ce projet a reçu un financement du programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union européenne dans le cadre de la convention de subvention 825532.

Le projet LEXIS construit une plateforme d'ingénierie avancée à la confluence du HPC, du Cloud et du Big Data. Il exploite des ressources à grande échelle, réparties géographiquement à partir d'infrastructures HPC existantes, utilise des solutions d'analyse Big Data et les complète avec des services Cloud.

La nouvelle plateforme LEXIS aide l'industrie, la société et, en particulier, les PME à accéder facilement et à utiliser des infrastructures distribuées hétérogènes efficaces sans avoir besoin de connaissances informatiques avancées. Pour abaisser les barrières à l'entrée dans les mondes du calcul intensif, du Cloud et des mégadonnées, le projet financé par l'UE teste sa plateforme dans les domaines de l'aéronautique, des tremblements de terre et des tsunamis, de la météo et du climat. La plateforme LEXIS sera prête pour une exploitation future par un plus grand nombre d'applications à partir de 2022.

Contenu proposé par NUMTECH

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS