Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Numérique : Atos se rêve roi de l’e-paiement

, ,

Publié le

Thierry Breton, le PDG d’Atos, a de grandes ambitions. Sur le marché du paiement électronique, il veut que la SSII française prenne une position de leader. Il va rassembler les services de l’entreprise liés à cette activité au sein d’une filiale dédiée. Il n’en a pas encore révélé le nom, mais elle sera créée en juillet 2013. Objectif : être plus visible auprès des marchands, notamment ceux de l’e-commerce. Avec un chiffre d’affaires de 1,1 milliard d’euros et 7 000 salariés, l’entreprise se positionne déjà, selon Atos, en leader du marché. Devant Gemalto qui affiche un chiffre d’affaires de 1 milliard dans les services de paiement électronique. Thierry Breton voit grand : il fixe à la nouvelle société un objectif de croissance annuelle de 5% dans les années à venir, contre 2,7% en 2012 au sein du groupe. La nouvelle entité devra compter avec des concurrents de plus en plus nombreux et virulents, à l’instar d’Ingenico. Celui-ci réalise un chiffre d’affaires de 600 millions dans ce domaine et multiplie les acquisitions. Le groupement MasterCard compte, lui aussi, proposer sa solution de paiement sur le web. Atos, qui a atteint un chiffre d’affaires de 8,8 milliards d’euros en 2012 (en progression organique de 0,8%), n’envisage pas l’introduction de cette entreprise en Bourse mais n’exclut pas l’entrée d’un partenaire minoritaire. ?? 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle