Numericable pourrait être introduit en Bourse

par Sophie Sassard

Partager

LONDRES (Reuters) - Les actionnaires de Numericable ont sollicité des banques en vue d'une éventuelle introduction en Bourse d'ici la fin de l'année du câblo-opérateur français, qui pourrait être valorisé autour de quatre milliards d'euros, a-t-on appris de trois sources proches du projet.

Une entrée en Bourse de Numericable constituerait un nouveau signe du succès des câblo-opérateurs européens et de l'intérêt qu'ils suscitent auprès des investisseurs. L'an dernier déjà, la mise sur le marché du néerlandais Ziggo avait rencontré une forte demande.

La hausse des marchés financiers ces derniers mois a encouragé de nombreuses entreprises à lancer ou relancer leur projet d'introduction cette année. Le montant global levé depuis le début de l'année dans le cadre de ces opérations a bondi de 49% par rapport à la période correspondante de 2012.

Numericable et son actionnaire Altice n'étaient pas joignables dans l'immédiat pour commenter ces informations. Carlyle et Cinven, les deux autres groupes de capital-investissement présents au tour de table, n'ont pas souhaité les commenter.

Les fonds ont invité une dizaine de banques à travailler sur le dossier et devraient en retenir trois le mois prochain pour travailler à un projet d'introduction en Bourse, ont précisé les sources.

"C'est l'une des options actuellement sur la table", a dit l'une d'elles, qui a requis l'anonymat.

L'hypothèse d'une fusion avec SFR, la filiale mobile de Vivendi, est une autre option envisagée et les fonds actionnaires de Numericable estime qu'elle permettrait de dégager d'importantes synergies en terme de coûts, ont ajouté les sources.

Ce scénario est toutefois jugé moins probable. Le mois dernier, Vivendi avait assuré que toute spéculation sur SFR était prématurée en expliquant qu'il entendait disposer d'une visibilité accrue sur deux autres filiales, Maroc Telecom et le brésilien GVT, avant de relancer sa réflexion sur SFR.

Numericable, seul câblo-opérateur de France, serait valorisé entre quatre et cinq milliards d'euros sur la base de huit fois l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) 2011 de 602 millions d'euros en incluant la filiale de services aux entreprises Completel.

Avec Leila Abboud à Paris et Kylmie MacLeellan à Londres, Marc Angrand pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

0 Commentaire

Numericable pourrait être introduit en Bourse

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS