Numéricable favorisé par une modification de la LME

Partager

Numéricable, qui mise sur le déploiement de la fibre optique pour se faire une place sur le marché de l'accès à Internet - il détient actuellement 6 % de parts de marché dans le haut débit -, peut se féliciter de l'amendement voté lundi 9 juin par l'Assemblée Nationale dans le cadre du projet de loi sur la modernisation de l'économie. Celui-ci permet au câblo-opérateur, lorsqu'il est déjà installé dans un immeuble, de rénover son réseau en déployant la fibre optique sans avoir à en référer aux copropriétés.

La LME comporte un volet de mesures destinées à développer l'accès à très haut débit en France en généralisant la fibre optique : obligation de fibrer les immeubles neufs, mutualisation des infrastructures dans les immeubles, inscription automatique des propositions de câblage à l'ordre du jour des assemblées de copropriétaires, etc.

En l'occurrence, l'amendement voté par l'Assemblée autorise Numéricable à passer outre l'assentiment des copropriétaires, sauf dans les immeubles où l'opérateur n'est pas encore présent.

Numéricable couvre aujourd'hui 200 000 immeubles et a accès à 2,2 millions de foyers raccordables en fibre optique. Sa technologie fibre jusqu'au pied des immeubles et conserve le câble de cuivre pour aller jusqu'au domicile de l'abonné. Pour les autres opérateurs comme pour les copropriétés, mutualiser seulement une partie du réseau n'a pas grand intérêt, puisque pour ouvrir l'immeuble à la concurrence il faudrait mettre en place une deuxième infrastructure en parallèle du câble de cuivre.

C'est pourquoi l'UFC-Que Choisir estime que cet amendement est en totale contradiction avec l'intérêt des consommateurs. L'association et l'ARC (Association des responsables de Copropriété) appellent les sénateurs à corriger ce texte qu'elles qualifient de « bourde monumentale ». Philippe Besnier, l'actuel PDG de Numericable, doit quant à lui savourer l'instant, puisqu'il appelait de ses vœux une modification de la LME dans une interview accordée hier au Figaro.



Un nouveau directeur général pour Numericable et Completel

Pierre Danon, ancien de BT et Eircom, remplacera Philippe Besnier à la direction de Numericable et Completel à partir du 1er septembre. Il aura pour objectifs la mise en œuvre de la stratégie du groupe en matière de fibre optique, ainsi que les chantiers de l'amélioration du service client, de la croissance externe à l'international, et de la prise de position de l'opérateur sur le marché du mobile.


Raphaële Karayan

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS