Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Nucléaire, schiste, éolien… des nouvelles super-régions pleines d’énergie

Ludovic Dupin , , , ,

Publié le , mis à jour le 05/06/2014 À 16H24

Lundi 2 juin, l’Elysée diffusait son projet de réforme territoriale. Les 14 grandes régions françaises vont concentrer des responsabilités et problématiques nouvelles. En matière d’énergie, elles ne seront pas toutes logées à la même enseigne… Quelle est la région championne de l’énergie ? Auvergne-Rhône-Alpes va concentrer 27 % de la production d’énergie nucléaire et 40 % de la puissance hydraulique.  

Nucléaire, schiste, éolien… des nouvelles super-régions pleines d’énergie © Paysages du temps - Flickr - C.C.

La région nucléaire : Auvergne-Rhône Alpes

En l’état, la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes compterait 16 réacteurs nucléaires dont les deux grandes centrales du Tricastin et de Bugey. Au total, elle affichera une puissance de 17 500 MW issue de l’atome, soit 27 % de la capacité nationale. En seconde position, arrive Poitou-Charentes-Centre-Limousin avec 12 réacteurs pour 12 300 MW. Sur la troisième marche du podium, la Normandie se distingue avec 8 réacteurs et 9 900 MW (sans compter l’EPR de Flamanville en construction).

Ces trois régions comptent 36 des 58 réacteurs nucléaires français (en intégrant Fessenheim qui doit fermer fin 2016) et 61 % de la puissance atomique du territoire. Six des quatorze régions n’affichent aucun réacteur de puissance : l’Ile-de-France, les Pays-de-la-Loire, la Bourgogne-Franche-Comté, la Bretagne, PACA et la Corse.

La région pétrole et gaz : L’Ile-de-France

La France n’est pas le plus grand pays pétrolier. Loin de là. Mais le pays compte tout de même une soixantaine de forages actifs dans le bassin parisien et le bassin aquitain. Surtout une centaine de demandes de permis d’exploration est aujourd’hui bloquée par l’administration. Sans compter la dizaine de permis de recherche de gaz de schiste abrogée par l’ancienne ministre de l’Environnement, Nathalie Kosciusko-Morizet, en 2011.

En matière de pétrole et de pétrole de schiste, la quasi-intégralité des permis ou des potentiels se concentrent sur trois régions : Ile-de-France, Picardie-Champagne-Ardennes et Alsace-Lorraine. Pour ce qui est du gaz et du gaz de schiste, les débats se concentrent sur la région Auvergne-Rhône-Alpes, PACA, Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon et Aquitaine.

La région éolienne et solaire : Picardie-Champagne-Ardennes

Selon les chiffres consolidés à la fin 2012, la région qui concentre la plus grande puissance installée est la Picardie-Alsace-Lorraine avec plus de 2200 MW, suivi de Poitou-Charentes-Centre-Limousin et Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon avec toutes deux plus de 1600 MW installés.

Aux derniers rangs, l’Ile-de-France, la Corse ou encore la Bourgogne-Franche-Comté ferment la marche. Au-delà de la puissance installée, les régions Normandie, Bretagne et Pays de la Loire s’illustrent, car elles regroupent l’ensemble des projets d’éoliennes et d’hydroliennes en France.

La région hydraulique : Auvergne-Rhône-Alpes 

Sans surprise c’est du côté des montagnes que l’on trouve les régions les mieux dotées en matière de puissance hydroélectrique. En tenant compte uniquement de la grande hydraulique (plus de 10 MW de puissance), l’Auvergne-Rhône-Alpes arrive en tête avec 11 020 MW installés, suivi par le Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon avec 4698 MW et PACA avec 3 078 MW.

Ces régions seront très concernées par la remise en concession des barrages hydrauliques. Pour répondre à l’exigence de Bruxelles sur le marché de l’énergie, la France doit ouvrir 5300 MW de ses 25 000 MW de puissance hydraulique à la concurrence.

La région charbon : Alsace-Lorraine

Si les régions françaises ont depuis longtemps fermé leurs mines de charbon, des centrales à charbon produisent sur le territoire français. Avec les nouvelles régions, la plus charbonnée sera l’Alsace-Lorraine qui regroupe 1850 MW de puissance sur un total de 5 375 MW (en ne comptant pas les centrales sous cocon ou en maintenance de longue durée).

Au total, sept régions comptent des centrales au charbon : l’Ile de France, Pays-de-la-Loire, Bourgogne-Franche-Comté, Normandie, Nord-Pas-de-Calais, Alsace-Lorraine et Paca.

Ludovic Dupin

Réagir à cet article

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus