Nucléaire, la guerre taxis / VTC, Autolib' contre Bluely... la revue de presse de l'Industrie

Sylvain Arnulf

Publié le

La prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires, la guerre entre taxis traditionnels et "véhicules de tourisme avec chauffeurs", la concurrence des services d'autopartage à lyon... ce sont quelques-uns des titres de notre revue de presse du 14 octobre.

La durée de vie des centrales nucléaires bientôt portée à 50 ans

Selon le JDD, l'Etat annoncera le mois prochain la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires de dix ans. François Hollande devrait entériner cette décision lors d'un "conseil de politique nucléaire" le 15 novembre. EDF a poussé fort en coulisses pour obtenir cet arbitrage favorable, selon le Journal du Dimanche. La mesure lui donnera dix années de plus pour étaler ses charges. "Un artifice comptable qui lui permettrait de dégager environ 800 millions d'euros de marges supplémentaires par an et ferait bondir de 10% son cours de Bourse", selon un analyste financier cité par le JDD. "Deux bonnes nouvelles alors que l'entreprise publique est très endettée et que l'État actionnaire souffre de la faible valeur de l'action EDF", conclut le journal.

Taxis contre VTC, la guerre est déclarée

Les Echos consacrent une enquête à la "drôle de guerre" que se livrent les taxis traditionnels et "voitures de tourisme avec chauffeurs" (VTC). Le gouvernement, après avoir envisagé d'assouplir le cadre réglementaire des VTC, y a finalement renoncé. "Uber, Voitures Jaunes, SnapCar, LeCab, Chauffeur-privé et autres start-up se voient désormais contraints d'attendre quinze minutes entre la réservation de la course et la prise en charge du client... sauf si la commande a été réalisée par un hôtel de luxe ou un salon professionnel", indique Les Echos. L'arbitrage a été rendu le 11 octobre au soir. Les taxis professionnels, fustigeant une concurrence déloyale, applaudissent des deux mains, tandis que les start-up de VTC se sentent flouées. "Ils ont le sentiment d'avoir été floués, jugeant qu'avec ces arbitrages, "les pouvoirs publics compromettent un secteur innovant qui, à les écouter, pouvait créer jusqu'à 40 000 emplois".

Top départ pour "Bluely", le concurrent d'Autolib à Lyon

Les automobilistes lyonnais ont désormais le choix entre deux services d'autopartage : "Autolib", géré par Lyon parc auto, sera désormais concurrencé par le service "Bluelib'" de Bolloré. Le réseau de 130 véhicules électriques répartis dans 51 stations a été mis en service le 10 octobre, rapporte Lyon Mag, qui s'interroge sur ses chances de succès.  "Vincent Bolloré obtenir un retour sur investissement qu'il espère d'ici trois ans au lieu des huit annoncés par les observateurs les plus prudents. Il faudrait alors que 7000 personnes s'abonnent à l'année". Une projection jugée très optimiste par LyonMag.com.

Bic passe du stylo au stylet

La marque Bic fait sa mue numérique. "Soixante ans après avoir inventé le stylo à bille, le numéro un de l'écriture en France entre dans l'ère digitale avec le Stylus : c'est à la fois un stylo à bille classique et un stylet grâce à son embout en caoutchouc", annonce Le Figaro. Bic compte rendre son invention, fabriquée par un sous-traitant asiatique, indispensable pour les possesseurs de smartphones et tablettes. Ce lancement intervient six mois après la commercialisation de la tablette numérique "Bic Education" adoptée par de nombreuses écoles primaires françaises.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte