Nucléaire : l’ASN préoccupée par l’avenir

L’Autorité de sûreté nucléaire a présenté mercredi son rapport annuel sur l’état de la sûreté nucléaire. La sûreté des installations existantes est plutôt bonne, mais l’agence s'inquiète en revanche du manque de moyens qui lui seront alloués pour faire face aux enjeux de sûreté des prochaines années.

Partager
Nucléaire : l’ASN préoccupée par l’avenir
La centrale nucléaire de Tricastin sera la première à subir sa quatrième visite décennale, en 2018

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a présenté mercredi 25 mai son Rapport sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2015, devant l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst).

Dans la continuité des années précédentes, la situation en matière de sûreté nucléaire et de radioprotection est globalement satisfaisante, conclut le rapport, qui ajoute cependant plusieurs nuances à ce jugement positif, et ce pour trois raisons principales.

Premièrement, les enjeux de sûreté et de radioprotection vont croître sur la période 2015-2020. A la suite de la quatrième visite décennale, l’ASN devra décider de la poursuite ou non du fonctionnement des réacteurs de 900 MWe. L’ASN devra également traiter les dossiers de réexamen des autres grandes installations nucléaires : installations du cycle du combustible et réacteurs de recherche notamment. Et pendant tout ce temps, les installations doivent continuer à être peu à peu améliorées, selon les décisions prises suite à l’accident de Fukushima.

Deuxièmement, le CEA, Areva et EDF connaissent des difficultés financières. La sûreté nucléaire des installations pourrait-elle en pâtir ? En tout cas, ils seront vraisemblablement obligés de faire des choix de priorité entre les différents chantiers qui les attendent.

Enfin, l’ASN et l’IRSN n’ont pas obtenu en 2016 les renforts qu’ils souhaitaient. Aussi l’ASN donnera la priorité au contrôle des installations en fonctionnement et non à l’examen des installations nouvelles, mais déplore le fait que cette situation n’est pas durable.

140 ou 150 personnes supplémentaires nécessaires pour répondre aux enjeux

Lors de la présentation du rapport, le président de l’Autorité de sûreté nucléaire, Pierre-Franck Chevet a une nouvelle fois, suite à sa première mise en garde au début de l’année, fait état en matière de sûreté « d’un contexte préoccupant pour l’avenir », pour les raisons citées ci-dessus. Il estime que la situation présente est plutôt bonne : sur 774 événements significatifs, seul 1 était classé niveau 2 (incident), et tous les autres classés niveau 1 (anomalie). Mais il a aussi réexprimé les craintes de l’ASN, soulignant « un calendrier plus que tendu », et la situation d’Areva, EDF et le CEA qui « peut conduire à ce que des investissements de sûreté ne soient pas faits ou soient retardés ».

Mais la principale difficulté qu’il souligne est le manque d’effectifs devant les enjeux « sans précédents » auxquels les installations nucléaires devront faire face. Seuls 30 postes supplémentaires ont été obtenus sur trois ans pour l’IRSN et l’ASN, qui chiffre ses besoins propres à « 140 ou 150 personnes supplémentaires ». Et ce alors même que l’ASN se retrouve face à des chantiers imprévus : les anomalies de la cuve de l’EPR de Flamanville et les irrégularités constatées dans le contrôle de fabrication d’une soixantaine de pièces en service dans le parc nucléaire, produite à l’usine du Creusot d’Areva.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

74 - Annecy

Services d'assurances

DATE DE REPONSE 16/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS