Nucléaire : Hulot abandonne l'objectif de 50% en 2025, en s'appuyant sur les scénarios de RTE

Nicolas Hulot est revenu mardi 7 novembre sur l'objectif de réduire à 50% la part de la production nucléaire d'ici 2025. Cette décision fait suite à la publication par RTE de son bilan prévisionnel le même jour. L'entreprise y détaille cinq scénarios à horizon 2025 et 2035, dans lesquels l'objectif fixé par la loi de transition énergétique en août 2015 s'accompagne d'une augmentation des émissions de CO2.

Partager
Nucléaire : Hulot abandonne l'objectif de 50% en 2025, en s'appuyant sur les scénarios de RTE
Dans son allocution, Nicolas Hulot a maintenu que la centrale de Fessenheim serait fermée durant le quinquennat d'Emmanuel Macron.

Entre nucléaire et effet de serre, son cœur balance. L’objectif était pourtant écrit noir sur blanc dans la loi de transition énergétique d’août 2015 : « Porter la part du nucléaire dans la production d’électricité à 50 % à l’horizon 2025. » Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, est revenu dessus mardi 7 novembre à la sortie du conseil des ministres, en le repoussant à plus tard car jugé « brutal et irréaliste, sauf à remettre en cause l’objectif de réduction de nos émissions de gaz à effet de serre. »

Cette décision fait suite à la publication par Réseau et Transport d'Electricité (RTE) le même jour de son bilan prévisionnel de l’équilibre offre-demande d’électricité en France. L’entreprise de transport d’électricité y définit cinq scénarios à horizon 2025 et 2035.

Dans son scénario baptisé « Ohm », RTE montre que la réduction de la production nucléaire à 50% d’ici 2025, en fermant 24 réacteurs nucléaires de 900MW, nécessiterait le maintien des centrales à charbon et l’ouverture de nouvelles centrales à gaz (+ 11 GW). Une solution qui entrainerait une augmentation des émissions de gaz à effet de serre de 22 Mt en 2016 à 42 Mt en 2025. Or, Nicolas Hulot maintient ses objectifs de fermeture des centrales à charbon d’ici 2022 et au fioul d’ici 2018.

Pour les quatre autres scénarios à horizon 2035, RTE table sur une croissance des énergies renouvelables : éolien terrestre, en mer, et photovoltaïque. L’hydraulique, quant à lui, reste stable à 26 GW. Les scénarios misent également sur une stabilisation ou une diminution de la consommation électrique, le développement du véhicule électrique et de l’autoconsommation et la fermeture de 9 à 52 réacteurs nucléaires.

Le scénario baptisé « Watt » simule la plus grosse baisse de la production nucléaire. Portée à 11% en 2035 par la fermeture de 52 réacteurs, elle serait compensée par une augmentation de la part des énergies renouvelables à 71%. Mais aussi une augmentation du nombre de centrales à gaz : +21 GW. Malgré la fermeture des centrales à charbon, un tel scénario ne s’affranchit donc pas d’une augmentation des émissions de gaz à effet de serre à 32 Mt en 2035.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé d'Affaires Conformité Machines (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Foy la Grande

Remplacement du système sécurité incendie du collège Elie Faure

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS